Si Aurélien Cologni souhaite voir le XIII de France affronter l’Angleterre en juin prochain, puis accueillir une ou deux nations du Pacifique à l’automne, il n’oublie pas pour autant les joueurs du “groupe suivis”, susceptibles de progresser d’ici la Coupe du monde 2021, et donc de faire partie des candidats pour cette échéance capitale.

Un groupe suivis de 35 joueurs avant le début de la campagne automnale des Bleus, parmi lesquels seuls trois n’ont pas été utilisés, lors des cinq rencontres au programme (Serbie, Angleterre, Galles, Irlande, Ecosse) : Maxime Puech, sur blessure, Arthur Romano et Tony Maurel.

Et si un XIII de France composé essentiellement de ces joueurs suivis, se frottera en janvier aux Dragons Catalans, et probablement au Toulouse Olympique, le sélectionneur ne veut pas voir retomber le soufflé.

D’où l’idée de programmer un match contre l’Angleterre amateur (ex BARLA), au printemps 2019, mais pas que…

“Le but est de voir ce groupe monter en puissance. Après la Serbie, la BARLA serait une bonne chose, comme pourquoi pas, à l’automne 2019, un match contre l’Ecosse, l’Irlande ou le Pays de Galles”, explique l’entraîneur tricolore, qui soumettra bientôt un plan d’action de trois ans au président Marc Palanques.