Crédit @astreizix

Las, sans doute, de ne pas s’être vu accorder une chance de jouer en Super League, Arnaud Bartès est passé cet été de la réserve des Dragons à Lézignan. Une recrue phare, pour le club des Corbières, vu la saison de qualité effectuée en 2018-2019 par le petit-fils de l’inoubliable “Nano” Capdouze, prince de l’attaque du XV et du XIII de France entre 1964 et 1972.

Il revêtira à son tour le maillot tricolore, fin octobre en Australie, et il livre ici son sentiment.

Est-ce que le fait d’avoir à disputer deux matchs en Australie est un bon moyen pour toi, qui aspire toujours à rejoindre la Super League, de t’étalonner ?

J’avoue ne pas avoir réfléchi à cette idée. Je prend surtout cette sélection pour une récompense du travail fourni, même si j’aurais bien aimé disputer le Nine’s. Ensuite, il me faudra donner le meilleur de moi-même, étant entendu qu’on aspire toujours à évoluer plus haut.

As-tu été surpris par ta présence dans le groupe ?

Oui et non, vu l’hécatombe de forfaits enregistrés. Il fallait ce coup de pouce du destin.

Comment s’est passée la reprise dans ton nouveau club, Lézignan ?

C’est intéressant, nous sommes bien encadrés.

Quels joueurs se sont montrés les plus performants, lors du Match des Provinces d’Origines ?

D’abord, cela a été difficile pour les deux équipes, avec du déchet de part et d’autre, mais j’ai trouvé que les Rouges avaient relevé le défi au milieu du terrain, et les joueurs de l’Est, en face, ont été très courageux. Côté Ouest, Lilian Albert sera au top, cette saison, si le physique suit, Charles Bouzinac a également séduit, comme chez les Bleus Arthur Mourgue, très bon, et Corentin Le Cam, une valeur sûre pour le futur, si d’ici là le XV ne nous le “pique” pas. Comme Mourgue, malgré peu de ballons, Joan Guasch a répondu présent, Louis Jouffret a réussi quelques bonnes choses à un poste inhabituel pour lui. C’est un joueur intelligent, doté de qualités athlétiques, Bastien Canet et Mathieu Khedimi ont été consistants dans l’effort.

Quels joueurs de Saint-Estève XIII Catalan t’ont fait la meilleure impression, la saison dernière ?

Les cadres ont su donner confiance aux jeunes. Timides, en début de saison, ces derniers ont rapidement progressé, mentalement et physiquement, à l’image de Robin Brochon et Hugo Salabio. Ils ont pris du volume, et avec un an de plus, ils seront encore plus durs à affronter, en 2019-2020. Je trouve simplement dommage que Thibaut Margalet ait pris la direction de l’Elite 2, compte tenu de son potentiel. C’est un joueur dur au mal, qui ne lâche rien.

Un mot sur les piliers qui disputeront le 9’s à Sydney, et/ou les matchs contre les Kangourous U23 et la Western Province ?

Romain Navarrete a la chance de jouer au plus haut niveau européen, qui plus est dans une grande équipe. Il est travailleur, agressif, répète sans problème les efforts, et bon en défense.

Crédit @astreizix

Paul Séguier sera la surprise de la deuxième partie de la tournée. Il a été en progrès constants cette année, et le fait d’avoir terminé la saison avec Barrow lui a fait du bien, dans la mesure où le Championship est physiquement rude.

Je ne connais Maxime Puech que de nom.

Lambert Belmas représente l’avenir, comme Paul Séguier. Mais c’était difficile, pour lui, d’être un coup dans les 19 de Super League et de ne pas jouer, et un autre coup de redescendre avec la réserve le week-end suivant. Cela dit, il s’est physiquement développé, et a pris de la maturité.

Paul Sangaré est un monstre, au plan physique. Le 9’s sera une bonne expérience pour lui.

Jordan Dezaria est explosif et agressif. J’aime tout particulièrement ce genre de joueur.