Quand l’état d’esprit est là, le travail s’en ressent forcément. C’est pourquoi Aurélien Cologni est rentré enchanté, mardi soir, du stage tricolore effectué sur les installations du Toulouse Olympique.

Un club à citer en exemple pour son implication, “sa fierté de recevoir le XIII de France”, se félicite le sélectionneur national, pas avare de “remerciements” pour l’accueil réservé par le président Bernard Sarrazain et le directeur général Cédric Garcia, lesquels ont d’ailleurs partagé le déjeuner des présélectionnés.

Parmi lesquels seul Valentin Yesa, retenu par ses obligations professionnelles (mais le staff des Bleus était prévenu), était absent. Le pilier limouxin sera par contre au rendez-vous du 10 septembre à Port-Barcarès, comme par exemple les jeunes Louis Carré et Mathieu Laguerre, dont Aurélien Cologni a apprécie “l’investissement”.

C’était d’ailleurs le lot de tous les joueurs retenus pour ce stage, “un des meilleurs depuis ma prise de fonctions, sur et hors le terrain”, souligne le coach tricolore.

“Le mélange de joueurs de différents niveaux, Super League, “Qualifiers”, Elite, a été très enrichissant, les premiers ayant tiré leurs camarades vers le haut, et ces derniers s’étant efforcés de se hisser à leur hauteur”, note Aurélien.

Le tout via un match d’opposition très rythmé, “exclusivement tourné vers l’offensive, afin de minimiser le risque de blessure, si près des échéances de l’automne”.

Une fois effectué, en commun, le travail autour du tenu, une rencontre a en effet opposé les joueurs du TO et les autres Bleus en puissance.

Deux fois vingt minutes, avec changement d’équipe à la mi-temps, sorte d’entraînement dirigé consacré d’abord à la sortie de camp, puis à l’attaque dans la zone adverse.

Les candidats au maillot tricolore contre la Serbie, puis l’Angleterre, le Pays de Galles, l’Irlande et l’Ecosse, remettront le couvert lundi prochain, avec Amine Miloudi, “qui participait aux première étapes de la préparation, avant de rejoindre l’Angleterre, puis de revenir, rétabli de sa blessure contractée à Warrington”, et toujours sans plusieurs joueurs dont les noms alimentent aisément, ici ou là, les conversations.

A propos des joueurs non retenus

Aurélien Cologni, qui était accompagné à Toulouse de Renaud Guigue et Thierry Dumaine (à l’exception du match en Serbie, l’ancien entraîneur des Dragons U19 sera présent jusqu’au terme de la campagne automnale des Bleus), fournit les explications désirées.

“Maxime Herold, blessé au genou en fin de saison passée, est sur la voie du rétablissement, mais il n’est pas question de tirer sur la corde. Damien Cardace est encore dans le flou concernant la nature de sa blessure, et il n’a pas reprit me chemin de l’entraînement en club. Stan Robin a réussi un retour à la compétition gagnant, depuis son rétablissement. Je suis ses performances de près, mais je lui laisse le temps de jeu nécessaire. Hakim Miloudi a encore des choses à prouver. Son comportement actuel correspond mieux à ce qu’on attend de lui, et il a reconnu ses erreurs passées, ce qui est bon signe. La porte n’est pas davantage fermée à Eloi Pélissier, dont je suis également les prestations de près. Mark Kheirallah, comme Antoni Maria, souhaite profiter de la future inter saison pour souffler. Il était partagé sur la décision à prendre, mais il est largement mis à contribution par son club, chaque week-end, il est sur la brèche depuis longtemps, et son corps a souffert”.

CQFD.