Après une avant-scène originale de Rugby à 9, étalée sur les deux derniers week-end de novembre, les trois coups du Championnat ont été donnés le 2 décembre, acte 1 d’une pièce en 18 tableaux destinés à dégager six qualifiés, selon le même format que la saison passée.

Et jusqu’au rideau, qui sera tiré le dernier week-end de juin 2018 ou le premier de juillet, suivant la programmation TV, on se doute que les péripéties ne manqueront pas.

Champion de ce spectacle vivant au printemps dernier, Limoux ne sera pas seul à occuper la scène, Lézignan, Carcassonne, Saint-Estève – XIII Catalan, Avignon, semblant être a priori les mieux placés, à ses côtés, pour régaler le public.

Mais Palau, avec Olivier Elima comme nouveau régisseur, Villeneuve-sur-Lot, désormais (re)dirigé par David Ellis, Albi, qui en 2017-2018 a joué avec talent les trouble-fête, Saint-Gaudens, qui n’a pas davantage démérité dans son costume de promu, ne souhaitent surtout pas jouer les figurants, et on espère que Toulouse Olympique Broncos, à défaut de jouer les premiers rôles, se donnera les moyens de récolter quelques applaudissements.

Un Championnat qui, visiblement, ne manquera pas d’attrait, ne serait-ce qu’en raison des mutations, parfois retentissantes, opérées cet été, alors qu’ici et là on s’active encore, en coulisses, pour améliorer les effectifs existants.

Et déjà, sous les feux de la rampe seront placées les têtes d’affiche du début de saison (Avignon – Carcassonne, Villeneuve-sur-Lot – St Estève-XIII Catalan, Saint-Gaudens – Lézignan, en décembre, Carcassonne – Limoux, Villeneuve-sur-Lot – Albi, Limoux – Lézignan, St Estève-XIII Catalan – Avignon, en janvier).

Le Magic Week-End se déroulera les 21 et 22 avril 2018 au Stade Albert DOMEC de Carcassonne.

En attendant, après sept mois de représentations, la cérémonie des Molières qui, le  printemps dernier, avait couronné Limoux.

TELECHARGER LE CALENDRIER ICI