Paul-François De Nadaï nous a quitté…

Le rugby à XIII français a perdu vendredi soir un de ses plus glorieux défenseurs, l’inoubliable capitaine du XIII tricolore de la fin des années soixante et du début des années soixante-dix, Paul-François De Nadaï, plus connu sous le surnom de “Nanache”.

Transplanté du coeur en 1988, il était depuis affaibli, et ces derniers mois sa santé avait sérieusement décliné. Entouré des siens, il s’est éteint à l’âge de 69 ans à son domicile, en pays catalan, où il s’était retiré voilà déjà plusieurs années.

Tous ceux qui l’ont côtoyé n’oublieront pas le joueur exemplaire qu’il fut, capitaine avisé tant à Limoux, qu’il conduisit au titre de champion de France en mai 1968, qu’en équipe de France, avec laquelle il triompha à deux reprises des fameux Kangourous, en 1968 à Toulouse, puis en 1970 à Bradford.

Joueur d’un seul club, fidèle en amitié, cet ancien instituteur devenu cadre technique de la FFR XIII une fois ses crampons remisés, a laissé une trace indélébile dans l’histoire de notre sport, fort de ses 31 capes sous le maillot tricolore, où son bandeau blanc était signe de ralliement.

Respecté par ses adversaires en raison de sa bravoure et de son extrême correction, “Nanache” avait mis un terme à sa carrière internationale en 1975, après avoir accroché à son prestigieux palmarès aussi bien les Australiens que les Lions britanniques et les Kiwis néo-zélandais.

La FFR XIII présente ses condoléances attristées à son épouse, Denise, ses filles, ses petits-enfants, et tous ses proches.