Accueil » Carcassonne prend sa revanche

Carcassonne prend sa revanche

Finale-Juniors-2012-13_thumb1

Carcassonne remporte la coupe de France Luc Nitard

Remis de leur défaite en finale du championnat de France la semaine passée, les Juniors de l’AS Carcassonne ont remporté la finale de la coupe de France Luc Nitard aux dépens du FC Lézignan, leur bourreau sept jours plus tôt (19-36).

Rêve de doublé pour le FC Lézignan, désir de revanche côté Carcassonnais… Et l’entame était largement en faveur des Lézignanais qui après seulement trois minutes de jeu ouvraient le score par l’intermédiaire de Charles Bouzinac qui prenait à merveille l’intervalle ouvert par Valentin Ferret. Dominants dans leur jeu d’attaque, les « Vert et Blanc » l’étaient également en défense puisque ceux-ci acculaient les Carcassonnais dans leur dix-mètres par le biais d’une pression sans équivoque. Touchés dans leur orgueil, les Canaris se révoltaient en distribuant à leur tour les fameux « caramels » qui réveillèrent les tribunes du Parc des Sports de Narbonne. Et cela a fonctionné puisque les coéquipiers de Thomas Limongi reprenaient la main mise sur le cuir et envoyaient grâce à un bon jeu de passe Maxime Péault à l’essai (11ème). Trois minutes plus tard, les « Jaune et Noir » concédaient un drop signé Maxime Benausse (14ème). Les Carcassonnais ne tardaient pas à sonner une nouvelle fois la révolte avec Thomas Limongi qui permettait aux siens de recoller au score. Bastien Canet profitait deux minutes plus tard d’une chandelle haute de ce même Limongi et d’un cafouillage de l’arrière-garde lézignanaise pour s’emparer de la gonfle et filer sous les perches (25ème).

Lézignan fait de la résistance

A dix minutes du terme de la première période, les Carcassonnais prenaient peu à peu l’ascendant pendant que les Lézignanais perdaient le fil de la rencontre et Alexis Escamilla en profitait pour filer à l’essai en bout de ligne et porter un peu plus haut l’avantage des joueurs de la Cité. Lucas Salvat manquait tout peu de créer le chaos en laissant échapper la balle qui s’en allait mourir en touche (35ème). La pluie s’invitait petit à petit dans la partie et mettait en difficulté les deux formations dans la construction de leurs phases offensives mais profitait à Maxime Benausse, lequel réussissait un joli coup de pied en 40-20 qui allait permettre à Maxime Liagre de se faufiler dans la défense « Jaune et Noir » et ainsi recoller au score. Trois petits points d’écart à la mi-temps en faveur des Carcassonnais (13-16), voilà qui laissait imaginer un final encore plein de suspens à l’image de la semaine passée…

Carcassonne plus mordant

Au retour des vestiaires, Lézignan avait la possession du ballon mais Carcassonne se montrait le plus dangereux en premier puisque Roucoux ajustait mal sa passe et Taurin interceptait pour traverser une bonne partie du terrain avant qu’Albérola ne commette un en-avant dans l’en-but adverse (43ème). Mais la sanction ne tardait pas à tomber pour les Sangliers des Corbières puisque Maxime Péault inscrivait un doublé en bout de ligne (47ème). Menés au score, les Lézignanais se précipitaient et Jérémie Navarro vendangeait une occasion d’essai en laissant filer le cuir en touche (50ème). Thomas Limongi profitait d’un ralentissement du tenu d’Andrew Bigat pour passer une pénalité et asseoir l’avantage des Canaris (54ème). Bastien Canet signait lui aussi un doublé après un formidable renversement du jeu initié par Alexis Albérola (58ème). Carcassonne enfonçait le clou avec une excellente combinaison des frères Péault, Maxime transmettant à Romain qui longeait dangereusement la ligne de touche pour finalement concrétiser (60ème).

Survoltés par leur seconde période, les Carcassonnais continuaient à dominer outrageusement et les Lézignanais, bien que vaillants, ne parvenaient pas à trouver les solutions, multipliant les erreurs. Ces erreurs qui profitaient à Thomas Limongi qui convertissait une énième pénalité près des perches (68ème). Lézignan marquait un ultime essai, de pénalité, après un croque-en-jambe sur Mathieu Roucoux (75ème). Vertigineusement solidaires et généreux dans l’effort, les Carcassonnais méritaient amplement une victoire qui s’est dessinée au fil de la rencontre malgré des débuts timides. Une belle récompense pour les joueurs et le staff qui se consoleront en soulevant cette coupe de France Luc Nitard malgré leur objectif de doublé sombrement effacé la semaine dernière par ces mêmes Lézignanais. Les deux titres se trouveront dans l’Aude jusqu’à la saison prochaine…

Fiche technique :

Dimanche 20 mai 2012, au Parc des Sports et de l’Amitié de Narbonne, Carcassonne bat Lézignan 36 à 19 (Mi-temps : 16-13 pour Carcassonne). Temps couvert et pluvieux par intermittence. Pelouse en bon état. Arbitre : M. Vincent S.

Evolution du score : 6-0, 6-4, 7-4, 7-6, 7-12, 7-16, 13-16, 13-22, 13-24, 13-30, 13-34, 13-36, 19-36.

Carcassonne : 6 essais M. Péault (11’, 47’), Canet (25’, 58’), A. Escamilla (31’), R. Péault (60’), 3 transformations Limongi (26’, 48’, 59’) et 3 pénalités Limongi (23’, 54’, 68’)

Lézignan : 3 essais Bouzinac (3’), Liagre (38’), Roucoux (75’), 3 transformations Benausse (4’, 39’, 76’) et 1 drop Benausse (14’). Carton jaune : Ratier (65’)

Carcassonne : Seguy – R. Peault ; M. Peault ; A. Escamilla ; Salvat – Limongi (o) ; Albérola (m) – Banquet ; Nicol ; Rastouil (c) – B. Escamilla ; Taurin – Jacquet. Sont entrés en jeu : Delpech, Tisseyre, Puyan, Canet.

Entraîneur : Jean-Yves Griotto

Lézignan : Ferret – Régné ; Rey-Garcia ; Bouzinac ; Navarro – Roucoux (o) ; Benausse (m) – Deleigne ; Liauzun ; Fontrouge (c) – Liagre ; Ratier – Bigat. Sont entrés en jeu : Azéma, Seguy, Poveda, Valls.

Entraîneur : Olivier Estebanez

Partager cet article
Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on email
Email
Share on whatsapp
WhatsApp

Laisser un commentaire