Actualité Internationale

Izzy, Izzy, Izzy c’est Perpignan !

Vite fait, bien fait !

Rapidement en tête au score, les Dragons n’ont ensuite jamais été inquiétés par des adversaires certes coriaces, mais dominés par un ensemble sublimé par sa majesté Sam Tomkins, alors que Israel Folau a signé sa première apparition sous le maillot sang et or par un essai, né d’une passe au pied de Maloney.

Il n’en fallait pas plus pour réjouir Brutus, six minutes seulement après le coup d’envoi.
“Izzy, Izzy, Izzy c’est Perpignan !” La saison est lancée.
Oublié, le couac de la première journée face à Huddersfield.
La folie Folau ne fait peut-être que commencer, avec un essai, et des selfies en veux-tu en voilà.

“Il donne une autre dimension à notre attaque”, savourait Steve McNamara en conférence de presse d’après-match, même si la star de la soirée n’était autre – une habitude – que Sam Tomkins, “joueur du match”, et bien parti pour être le joueur de la saison, vu les crochets dévastateurs qu’il a administré à la défense des Tigers.
A moins que Folau…

Crédit Laurent Selles – Dragons Catalans

DRAGONS – CASTLEFORD 36-18

Mi-temps 20-12

8 886 spectateurs

Arbitre Gareth Hewer

Dragons : 6 essais S. Tomkins (3), Folau, Langi, Yaha, 5 T et 1 pénalité Maloney.

Castleford : 3 essais Olpherts, Cheyse Blair, Clare, 3 T Richardson.

Carton jaune à Castleford : Olpherts.

Dragons Catalans : S. Tomkins, Tierney, Langi, Folau, Yaha, (o) Maloney, (m) Drinkwater, Casty, McIlorum, Bousquet – Whitley, J. Tomkins – Garcia.

Sont entrés en jeu Jullien, Maria, Baitieri, Kasiano.

Castleford Tigers : Rankin, Olpherts, Cheyse Blair, Shenton, Clare, (o) Trueman, (m) Richardson, Watts, McShane, G. Griffin – Holmes, Millington – Massey.

Sont entrés McMeeken, Daniel Smith, O’Neill, Hepi.

H.G.

Quatre Tigresses au cœur des Catalanes

Les Déesses de Saint-Estève/XIII Catalan poursuivent leur progression sur le terrain. Leader du championnat Elite avec de grosses performances enchaînées, les Catalanes poursuivent leur développement en coulisse. Un développement qui met en lumière toute une discipline,

Après la réception des Tigresses de Castleford à Gilbert-Brutus au mois d’avril 2019 et le match retour dans le Yorkshire, au mois d’octobre dernier, les échanges ont franchi au mois de février un nouveau palier.

En effet, quatre joueuses de Super League, licenciées à Castleford ont passé trois semaines à Perpignan. Si la trois-quarts Esme Reynolds (17 ans), qui a fait partie de l’échange, n’a pas participé à la finale de Super League perdue à Saint-Helens face à Leeds (12-20), les deux centres Hollie Dodd (16 ans) et Lucy Eastwood (22 ans) et la talonneur ou meneuse de jeu, Jasmine Cudjoe (21 ans), sont titulaires à Castleford […]

La suite de l’article est a retrouver sur le Planète XIII du mois de mars.

TO XIII v Oldham – Sérieux Toulousains

Victoire nette et sans bavure du Toulouse Olympique contre Oldham (58-6) pour son deuxième match de la saison, à Ernest Wallon, ce samedi (08/02).

Face à un promu déjà diminué, les Toulousains ont déroulé, se montrant tout de même sérieux, prenant leur jeu à leur compte, avec application. Au final, ils offrent 11 essais à leur public. Mention spéciale à Paul MARCON et Joe BRETHERTON, tous deux auteurs d’un triplé. Lloyd WHITE a marqué son premier essai sous ses nouvelles couleurs, tandis que Frank WINTERSTEIN a porté le maillot du TO pour la première fois.

Les Olympiens lancent donc leur saison aux Sept Deniers avec deux succès en autant de matchs. Une réussite qu’il va falloir maintenant exporter en Angleterre, avec deux déplacements consécutifs à venir, dont le premier, jamais simple, à Sheffield (dimanche 16 février – 16h en France).

Les Bleus et Blancs retrouveront le stade Ernest-Wallon le samedi 7 mars, pour affronter Batley (18h).

Fiche technique : Toulouse Olympique XIII 58 – 6 Oldham RLFC (MT : 18-0). 2318 spectateurs.

TO XIII : 11 E Ader (11), Bell (18), Marcon (28, 56, 65), Vaivai (36), Bretherton (44, 52, 75), White (68), Barthau (77), 7 T Kheirallah (18, 44, 52, 56, 68, 75, 77)

Oldham : 1 E Fletcher (63), 1 T Brook (63)

Evolution du score : 4-0, 10-0, 14-0, 18-0 / 24-0, 30-0, 36-0, 36-6, 40-6, 46-6, 52-6, 58-6.

TO XIII : Mark KHEIRALLAH (Parrainé par le groupe Sarrazain), Paul MARCON (Parrainé par Joma & O’Sport), Junior VAIVAI (Parrainé par la Hervé Thermique), Bastien ADER (Parrainé par Master Film), Jy HITCHCOX ; Stanislas ROBIN (Parrainé par Chris Watson), Johnathon FORD (Parrainé par Automobiles Delahaye Hyundai) ; Paterika VAIVAI (Parrainé par Sogeprom), William BARTHAU (Parrainé par Allianz Portal Assurance), Harrison HANSEN (Parrainé par NGE) ; Joe BRETHERTON (Parrainé par Enviris), Frank WINTERSTEIN (Parrainé par C’la Com), James BELL (Parrainé par Nexity). Sont entrés en jeu : Lloyd WHITE (Parrainé par SFR), Constantine MIKA, Ben EVANS (Parrainé par Vinci Immobilier), Clément BOYER (Parrainé par ADH Concept).

Oldham : Adam BROOK ; Declan KAY, Kyran JOHNSON, Daniel ABRAM, Harry AARONSON ; Lewis CHARNOCK, David HEWITT ; Phillip JOY, Gareth OWEN, Jack SPENCER ; Danny LANGTREE, Liam BENT ; Matthew FLETCHER. Sont entrés en jeu : Matthew WILKINSON, Tendal GWAZE, John HUTCHINGS.

TO XIII v York – Héroïques Toulousains !

Les Toulousains s’attendaient à un match dur, et ils ont été servis ! Face aux Knights, troisièmes la saison passée, il ne pouvait pas en être autrement, d’autant qu’il a fallu du temps aux Olympiens pour trouver leurs marques sur leur nouvelle pelouse et que le sort semblait jouer contre eux.

Sans doute crispée par le contexte de ce premier match officiel dans cette enceinte mythique, la mécanique Toulousaine était moins bien huilée qu’elle a pu l’être. Et après avoir raté plusieurs occasions de faire le break, le tournant du match est survenu à la 60ème minute : alors que son équipe courait après le score (6-10), le talonneur Olympien Llyod WHITE écope d’un rouge direct pour un “coup de pied” au visage d’un adversaire, suite à une interprétation très personnelle de l’arbitre.

Néanmoins, ses coéquipiers ont non seulement tenu bon en défense jusqu’à la fin, mais ont également renversé la vapeur en marquant 3 essais pour finalement s’adjuger la victoire ! 

Une force de caractère admirable de la part des hommes de Sylvain HOULES qui peuvent se préparer dans de bonnes conditions pour leur prochain match, samedi prochain (08/02), toujours sur leur terrain des Sept Deniers , face à Oldham (coup d’envoi à 18h).

Fiche technique : Toulouse Olympique 22 – 10 York City Knights (MT : 6-4) – 3151 spectateurs

TO XIII : 4 E Bretherton (20), Marcon (66), Vaivai P. (71), Vaivai J. (80), 3 T Kheirallah (20, 71, 80)

York : 2 E Sharp (6), Stock (49), 1 T Robinson (49)

Evolution du score : 0-4, 6-4 / 6-10, 10-10, 16-10, 22-10.

TO XIII : Mark KHEIRALLAH (Parrainé par le groupe Sarrazain) ; Jy HITCHCOX, Junior VAIVAI (Parrainé par Hervé Thermique), Bastien ADER (Parrainé par Master Film), Paul MARCON (Parrainé par Joma & O’Sport) ; Stanislas ROBIN (Parrainé par Chris Watson), Johnathon FORD (Parrainé par Automobiles Delahaye Hyundai) ; Paterika VAIVAI (Parrainé par Sogeprom), William BARTHAU (Parrainé par Allianz Portal Assurances), Harrison HANSEN (Parrainé par NGE) ; Joe BRETHERTON (Parrainé par Enviris), Clément BOYER (Parrainé par ADH Concept) ; James BELL (Parrainé par Nexity). Sont entrés en jeu : Lloyd WHITE (Parrainé par SFR), Ben EVANS (Parrainé par Vinci Immobilier), Justin SANGARE (Parrainé par IEG), Maxime PUECH (Parrainé par AHG).

Carton rouge : Lloyd WHITE (59)

York : Marsh ; Bass, Hey, Salter, Sharp ; Johnston, Robinson ; Baldwinson, Jubb, Clarkson ; Washbrook, Scott ; Spears. Sont entrés en jeu : Porter, Stock, Teanby, Jordan-Roberts.

Faux départ des Dragons

On attendait Maloney, on a vu Sezer. On a vu, surtout, une équipe adverse entreprenante, efficace en défense, mettant les Dragons sur le dos, et aux rouages bien mieux huilés que ceux des Dragons, souvent aux abonnés absents dans la conduite du jeu, et payant peut-être au prix fort le choix de n’avoir disputé qu’un seul match de préparation, contre trois aux Giants.

C’est dire si la déception est à la hauteur de l’attente, les Catalans n’ayant répliqué que par quelques fulgurance d’ordre individuel, signées essentiellement Sam Tomkins, le meilleur des siens, et de loin.

Huddersfield, de son côté, était armé jusqu’aux dents au niveau du pack, derrière Kenny Edwards, remonté comme une pendule, et virevoltant derrière, Aiden Sezer, finaliste de la NRL 2019 avec Canberra, s’étant monté intraitable dans son rôle de boss.

C’est pourquoi cela commençait mal, avec un coup de pied rasant de Sezer au bénéfice de Joe Wardle. Certes, un offload de Julian Bousquet était à deux doigts de profiter à Josh Drinkwater, mais le carton jaune adressé à Ben Garcia agrandissait les espaces créés par les Giants, et Jermaine McGillvary, idéalement décalé par Lee Gaskell, jetait un deuxième froid sur le “Temple”.

Il fallait une merveille de combinaison entre Josh Drinkwater, Sam Tomkins, David Mead (touché aux adducteurs à la 60è) et Fouad Yaha, pour redonner un brin d’espoir, mais un nouveau “rasant”, signé Gaskell, servait cette fois les intérêts d'”Alka Sezer”, antidouleur idéal de sa nouvelle équipe.

Dès la reprise ou presque, Sam Tomkins, parfait équilibriste, effaçait trois Giants de sa route, ramenant les siens à quatre longueurs (12-16), mais c’était le chant du cygne, car en suivant les Sang et Or, maladroits et donc pénalisés, laissaient le ballon dans les mains  de Britanniques passés maîtres dans l’art de casser le rythme.

Résultat : attaque déployée jusqu’à la “sautée” de Gaskell à Louis Senior, et passe au pied dans les bras de McGillvary.

Rideau ! les Dragons devront revoir leur copie, et vite ! Car la patience liée à une nouvelle charnière a des limites.

DRAGONS – HUDDERSFIELD 12-32

Mi-temps 6-16

Arbitre M. Mikalauskas

8 254 spectateurs

Dragons : 2 essais Yaha (29), S. Tomkins (43), 2 T Maloney (29, 43).

Huddersfield : 5 essais Wardle (8), McGillvary (160), Sezer (34), L. Senior (58), 4 T (16, 34, 58, 60) et 2 pénalités (50, 71) Sezer.

Cartons jaunes : Garcia (16), Maloney (70).

DRAGONS : S. Tomkins – A. Romano, Langi, Mead, Yaha – (o) Maloney, (m) Drinkwater – Baitieri 25, Ju. Bousquet 58), McIllorum (Garcia 72), Ju. Bousquet (Kasiano 27, Simon 52, Casty 67) – Whitley, J. Tomkins (Jullien 52) – B. Garcia (Kasiano 67).

HUDDERSFIELD : McIntosh – McGillvary, Wardle, Wood, L. Senior, (o) Gaskell, (m) Sezer – English, Adam O’Brien, Matagi – Aaron Murphy, Wardle – Michael Lawrence.

Sont entrés en jeu : Gavet, K. Edwards, Ta’ai, Clough.

Hervé Girette

Championnat d’Europe 2020 : L’Ecosse et l’Italie dans le groupe de la France

La France a hérité de l’Ecosse et de l’Italie, comme adversaires dans le Groupe A du Championnat d’Europe des nations, lors du tirage au sort effectué vendredi soir à Belgrade.

Les Bleus, tenants du titre, devront terminer premiers de leur groupe, pour espérer affronter en finale le vainqueur du Groupe B, composé de l’Irlande, du Pays de Galles et de l’Espagne, et leur tâche est loin d’être insurmontable, même si Ecossais et Italiens ne seront, a priori, pas à prendre à la légère.

On devine en effet que l’Ecosse, battue par la France (28-10), le Pays de Galles (50-12) et l’Irlande (36-10), lors de l’Euro 2018, fera appel à quelques joueurs de l’hémisphère sud, et qu’il en sera de même pour l’Italie, petit poucet de la compétition au même titre que l’Espagne.

Ajoutons que l’Ecosse s’est qualifiée sans problème pour la Coupe du monde 2021, après ses victoires à l’automne dernier sur la Grèce (42-24) et la Serbie (86-0), et elle comptait alors dans ses rangs plusieurs joueurs renommés, comme Ryan Brierley, Ben Kavannah, Alex Walker, Will Oakes, Danny Addy, Adam Walker, Dale Ferguson…

L’Italie a également obtenu son billet pour le Mondial 2021, grâce à sa deuxième place dans son groupe de qualification, derrière l’Irlande, et comptait entre autres sur l’avant du TO en 2019, Brenden Santi, et le deuxième ligne de Palau, Gioele Celerino.

Le dernier France – Ecosse

Le 10 novembre 2018

FRANCE – ECOSSE 28-10

Mi-temps 14-4

Arbitre M. Dolan (Angl)

France : 4 essais Fages (19), Escaré (32, 67), Marion (69), 4 transformations Escaré, 2 pénalités Escaré (16, 63).

Ecosse : 2 essais D. Dixon (26), C. Robertson (73), 1 transformation Thomas.

FRANCE : Morgan Escaré – Paul Marcon, Bastien Ader, Hakim Miloudi, Gavin Marguerite – (o) Stan Robin, (m) Théo Fages – Romain Navarrete (cap), Alrix Da Costa, Lambert Belmas – Benjamin Jullien, Thys Curran – Mickaël Goudemand.

Sont entrés en jeu : Lucas Albert, Valentin Yesa, Bastien Canet, Anthony Marion.

ECOSSE : Oscar Thomas – Davey Dixon, D. Scott, Robertson, Sioney – (o) Hogg, (m) Brierley – McClean, Kane Bentley, Wilkes – Glohe, Mariano – Bell.

Sont entrés : Clarke, Hamish Bentley, Moran, Turland.

Le dernier match de l’Italie

Le 9 novembre 2019

IRLANDE – ITALIE 25-4

Irlande : 4 essais Pat Moran (2), Ryan King, Greg McNally, 4 T Podesta, 1 drop Joe Keyes.

Italie : 1 essai Tramontana.

Les rencontres de l’Euro 2020

Groupe A

17/18 octobre 2020 :

France – Italie

24/25 octobre :

Italie – Ecosse

31 octobre/1er novembre :

Ecosse – France

Groupe B

17/18 octobre :

Irlande – Espagne

24/25 octobre :

Galles – Irlande

31 octobre/1er novembre :

Espagne – Galles

Finale 7/8 novembre

Lancement de la saison pour les Catalans & Toulousains

Ce samedi 1er Février, nos 2 clubs française débutent leur saison à domicile. En Championship, le Toulouse Olympique XIII reçoit les York City Knights dans leur nouveau stade à Ernest-Wallon. Pour leur premier match de la saison en Super League, les Dragons accueilleront Huddersfield, coup d’envoi 18h !

Nouvelle saison et nouvelle règle donnée par la Fédération Anglaise (RFL), les clubs doivent désormais fournir une liste de 21 joueurs (au lieu de 19) au plus tard 2 jours avant le match. En cas de modification de cette liste dans les 48h précédent le coup d’envoi, l’équipe se verrait retirer un changement lors de la rencontre.

Le groupe Catalan :

1. David MEAD
3. Samisoni LANGI
5. Fouad YAHA
6. James MALONEY
7. Josh DRINKWATER
8. Rémi CASTY
9. Micky McILORUM
11. Matt WHITLEY
12. Joel TOMKINS
13. Benjamin GARCIA
14. Julian BOUSQUET
15. Mickael SIMON
17. Benjamin JULLIEN
20. Lucas ALBERT
21. Paul SEGUIER
22. Arthur ROMANO
24. Jason BAITIERI
25. Arthur MOURGUE
27. Gavin MARGUERITE
28. Sam KASIANO
29. Sam TOMKINS

Le groupe Toulousain :

  • Bastien ADER 
  • William BARTHAU 
  • James BELL 
  • Clément BOYER 
  • Joe BRETHERTON 
  • Ben EVANS 
  • Johnathon FORD 
  • Harrison HANSEN 
  • Jy HITCHCOX
  • Mathieu JUSSAUME 
  • Mark KHEIRALLAH 
  • Pierre-Jean LIMA
  • Paul MARCON 
  • Constantine MIKA
  • Maxime PUECH 
  • Stanislas ROBIN 
  • Justin SANGARÉ 
  • Junior VAIVAI 
  • Patty VAIVAI
  • Lloyd WHITE 
  • Frank WINTERSTEIN 
© Frédéric SPEZIALE

Annonce du tirage pour les Championnats d’Europe 2020

Ce vendredi soir à 20h (heure française), aura lieu le tirage au sort des Championnats d’Europe 2020 (masculins) de Rugby à XIII, en direct sur la page Facebook du RLEF. Première cette année, puisque la compétition réunira 4 groupes (A,B,C,D).

La diffusion se fera en direct du centre des médias de la Red Start Sport Society à Belgrade et diffusé par la CKM Red Company sur la page Facebook du RLEF.

Le tirage sera présenté par Jovan Vujosevic, directeur régional pour l’Europe centrale et orientale du RLEF.  Le tirage au sort sera effectué par les capitaines de l’équipe nationale masculine et féminine de Serbie, Stevan Stevanovic et Jelena Stojiljkovic.
 
Les dates de ces championnats 2020
17/18 octobre – 1er tour (la fin de semaine après la Finale de la Super League)
24/25 octobre – 2eme tour
31 octobre / 1 novembre – 3ème tour
7 – 8 novembre – Finale (groupe A) en France (lieu à définir)

Groupe A (Euro A)
Six équipes concourront en Euro A : France, Pays de Galles, Ecosse, Irlande, Italie, et pour la première fois l’Espagne.

Pot 1 : France et Pays de Galles. La France est championne en titre et le Pays de Galles était finaliste au tournoi de 2018.

Pot 2 : Irlande et Ecosse qui étaient respectivement 3ème et 4ème dans le dernier européen

Pot 3: l’Italie et l’Espagne qui sont de nouveaux entrants dans la compétition principale.

Pour le Championnat d’Europe B, les rencontres ont déjà été programmées :
17/18 octobre – Serbie contre Russie,
24/25 octobre – Grèce contre Serbie,
31 octobre / 1er novembre – Russie contre Grèce.

En Europe C, il y aura un tirage au sort entre la Norvège, l’Ukraine et l’Allemagne.

Pour une première, le Championnat d’Europe D, un tirage au sort opposera quatre nations: les Pays-Bas, la République tchèque, la Turquie et Malte débutants, avec une finale qui se jouera en mai / juin 2022.

Le manager général de la RLEF, Chris Thair, a déclaré :
«Il existe désormais une voie pour qu’une nation soit couronnée championne d’Europe, ce qui augmentera sans aucun doute les aspirations de l’ensemble de nos 26 membres Européens. L’expansion des championnats exposera davantage de nations à un niveau de compétition plus élevé et accélérera leur développement. Sur le plan commercial, le format, y compris une finale de championnat, est plus attrayant pour les sponsors et les diffuseurs, ce qui devrait encore améliorer l’exposition et l’investissement dans le Rugby à XIII mondial.»

Le Championnat d’Europe de rugby à XIII est le plus haut niveau de compétition internationale en Europe et a commencé en 1935, il a actuellement lieu tous les deux ans.

Pronostics : les Anglais sévères avec les Dragons

Qui terminera premier de la phase de classement, qui sera relégué en Championship ?Quatre spécialistes anglais de la Super League ont établi chacun un classement forcément subjectif, mais indicatif concernant les forces en présence, avant le coup d’envoi de la compétition, jeudi soir.

Sans surprise, St Helens avec Théo Fages est mieux placé que les Catalans, ou que Wakefield avec Romain Navarrete, et Toronto avec Gadwin Springer et Hakim Miloudi.

A noter par exemple que notre confrère de League Express, Matthew Shaw, estime que Castleford “devra probablement se contenter d’une saison de transition, car si les recrues sont de qualité, à l’image de Tyla Hepi, elles auront besoin d’une saison d’acclimation, et l’ensemble du squad est proche de la fin de carrière”.

“James Maloney tirera les Catalans par le haut, jusqu’à les amener à la cinquième et dernière place qualificative”, estime par ailleurs Matthew Shaw.

Il est visiblement le seul à penser ainsi, même si Alex Davis, le rédacteur en chef de Rugby League World, place les Dragons juste en dessous du seuil qualificatif.

Matthew Shaw (TotalRL.com et League Express)

1 St Helens

2 Wigan Warriors

3 Warrington Wolves

4 Hull FC

5 Catalans

6 Leeds Rhinos

7 Salford Red Devils

8 Huddersfield Giants

9 Castleford Tigers

10 Toronto Wolfpack

11 Wakefield Trinity

12 Hull Kingston Rovers

Aaron Bower (TotalRL et League Express)

1 St Helens

2 Wigan Warriors

3 Warrington Wolves

4 Leeds Rhinos

5 Castleford Tigers

6 Hull FC

7 Catalans

8 Wakefield Trinity

9 Huddersfield Giants

10 Salford Red Devils

11 Toronto Wolfpack

12 Hull Kingston Rovers

Lorraine Marsden (League Express et Rugby League World)

1 St Helens

2 Warrington Wolves

3 Wigan Warriors

4 Castleford Tigers

5 Hull FC

6 Leeds Rhinos

7 Salford Red Devils

8 Wakefield Trinity

9 Toronto Wolfpack

10 Catalans

11 Huddersfield Giants

12 Hull KR

Alex Davis (Rédacteur en chef de Rugby League World)

1 St Helens

2 Warrington Wolves

3 Wigan Warriors

4 Leeds Rhinos

5 Castleford Tigers

6 Catalans

7 Hull FC

8 Salford Red Devils

9 Wakefield Trinity

10 Huddersfield Giants

11 Toronto Wolfpack

12 Hull KR

Le Toulouse Olympique XIII vous attend à Ernest Wallon ce samedi 1er février !

Nouvelle saison, nouvelle maison ! Samedi (01/02), c’est le premier match du Toulouse Olympique XIII au stade Ernest-Wallon.

 En tant que licencié de la FFR XIII, assistez à cet événement pour 5€ seulement !

Pour bénéficier de cette offre, imprimez le flyer qui se trouve en pièce jointe et présentez-vous avec au guichet le jour du match.

C’est une rencontre à ne pas rater, qui devrait rester dans les mémoires : la première du TO XIII en tant que résident de l’enceinte des Sept Deniers. Et pour marquer le coup, il fallait un adversaire de taille, et c’est le cas avec la venue de York, troisième (1 point de moins que le TO) et quart de finaliste la saison passée. Choc au sommet annoncé donc ! 

Rendez-vous samedi à 18h à Ernest Wallon pour cette grande première !