Les Gallois de John Kear seront dans la Poule de la France.
Crédit Justine Rey

Appuyer sur le ressort psychologique

Plutôt que de faire appel à un tirage au sort, les organisateurs du RLIF Rugby League World Cup 9s, qui aura lieu les 18 et 19 octobre au Bankwest Stadium de Parramatta, ont préféré constituer eux-mêmes les Poules de qualification aux demi-finales.

“Dans un souci d’homogénéité”, commente Aurélien Cologni, qui sera à la tête de l’équipe de France lors de cette Coupe du monde de Rugby à 9.

Interview avec le sélectionneur des Bleus.

Aurélien, ne sera-t-il pas difficile, pour les Bleus, d’accéder aux demi-finales, avec l’Angleterre dans la Poule de la France ?

La composition des Poules est homogène, même si la présence de l’Angleterre dans la nôtre diminue notre pourcentage de chances de qualification. Mais cela constitue un ressort psychologique intéressant pour nous, tout comme le fait de rencontrer le Liban.

C’est à dire ?

L’Angleterre, en effet, n’a pas souhaité cette année disputer de match contre la France, comme nous l’espérions, et cela ne peut que renforcer notre détermination.

Quels seront les atouts du Liban et du Pays de Galles ?

Tout le monde se souvient que le Liban nous avait battu lors de la dernière Coupe du monde, et les Gallois devraient être redoutables, à 9, avec des espaces plus nombreux qu’à XIII, même s’ils risquent de manquer d’un peu de puissance, devant.

Avec seize joueurs dans le squad, quelle sera la proportion des trois-quarts chez les Bleus ?

Nous devrions sélectionner dix trois-quarts et six avants.

Comment comptez-vous structurer votre équipe de neuf joueurs ?

En Rugby à 9, c’est le “un contre un” qui prévaut. D’où la nécessité de sélectionner des joueurs ayant la capacité à mobiliser la défense adverse, pour ensuite libérer le ballon. Nous jouerons soit avec un demi, soit avec deux, dont un avec un profil de demi d’ouverture/arrière. Il nous faudra des joueurs rapides, notamment sur les extérieurs, mais également d’autres, capables de puissance au milieu du terrain, sachant que tonicité et mobilité seront exigées. Il sera en outre important de savoir couvrir un décalage. Mais je pense que nous avons des armes, en matière offensive, et il nous faudra être vigilants en défense.

Quel intérêt constitue la règle des 20/40, mise en place lors du Nines ?

Les organisateurs ont visiblement tenu à renforcer un peu plus encore l’aspect spectaculaire du 9, et cela constituera un avantage pour les équipes éprouvant physiquement des difficultés à gagner des mètres. Elles auront ainsi l’opportunité d’avancer autrement que ballon en main.

 

Les Poules

Groupe A : Australie, Nouvelle-Zélande, Papouasie NG et USA

Groupe B : Angleterre, France, Liban et Galles

Groupe C : Tonga, Samoa, Fidji et Cook Islands

Les deux premiers de la Poule A en demi-finales contre les vainqueurs des deux autres Poules

Règlement spécifique

L’essai inscrit dans la zone de bonus vaudra cinq points au lieu de quatre

A la règle des 40/20 s’ajoutera celle des 20/40

25 secondes maximum pour une transformation

Essai en or en prolongation en cas de match nul à la fin du temps réglementaire