Accueil » Thierry Dumaine : “Les juniors ont besoin d’une compétition intermédiaire”

Thierry Dumaine : “Les juniors ont besoin d’une compétition intermédiaire”

FRANCE XIII

Vendredi 15 juin, à Bradford, l’équipe de France des Juniors U18 s’est inclinée 18-38 face à l’England Academy. Un score lourd pour Thierry Dumaine, coordinateur des équipes de France jeunes, qui revient sur le comportement des tricolores.

Quelle analyse dressez-vous du match des Bleuets face à l’Academy Anglaise ?

J’ai avant toute chose une pensée pour les joueurs qui ont fourni de gros efforts d’un bout à l’autre de la rencontre. Je suis déçu pour eux car le score ne reflète en aucune manière la physionomie du match, lequel s’est déroulé en trois parties.

– 1ère partie : Durant le premier quart d’heure de jeu, la France a dominé territorialement, ce qui s’est concrétisé par deux essais, dont un refusé.

– 2ème partie : Puis, suite à trois fautes françaises successives, les Anglais se sont remis dans le match et la situation s’est inversée. L’England Academy a inscrit deux essais coup sur coup.

– 3ème partie : Après la mi-temps, les Tricolores sont entrés dans le match plus déterminés que jamais et sont revenus au score à vingt minutes de la fin (26 à 18 pour l’Angleterre). Malheureusement, durant ces vingt dernières minutes, les Français ont tombé le ballon par quatre fois dans l’en-but adverse. Des fautes évidemment dommageables à ce niveau. Score final : 38 à 18.
Les joueurs peuvent effectivement nourrir pas mal de regrets. Lorsque l’on commet trop de fautes face à une formation de cette qualité, la sanction est immédiate.

Quelles ont été vos satisfactions ?

Nous avons été performants autour du tenu. Défensivement, le groupe est à féliciter. Nous avons su nous créer pas mal d’occasions, des occasions que nous n’avons pas concrétisé par manque de réalisme. Nous avons été compétitifs et les joueurs ont fait preuve d’un état d’esprit irréprochable. Enfin, je tiens à souligner les performances de Benjamin Garcia, Joan Guasch et Valentin Ferret, trois joueurs qui sont ressortis du lot et ont été à la hauteur de l’évènement.

Ce qu’il reste à travailler ?

J’ai trouvé une grosse différence entre les Anglais et les Français au niveau de la gestion du jeu au pied. La charnière anglaise s’est montrée bien plus précise que nous. Nous avons également pêché dans la précision et la finition sur les extérieurs. D’un point de vue plus global, durant la saison, nous avons besoin que nos juniors évoluent à un niveau supérieur que celui connu actuellement. Tous les juniors n’ont pas la chance d’évoluer en Elite 1. Il manque un niveau intermédiaire. Le haut niveau exige de la constance.

Le manque de compétition de certains joueurs s’est-il fait ressentir ?

Oui, c’est certain. Cela fait un mois que tous ont arrêté la compétition.

Plus généralement, les équipes de France Jeunes accumulent les bons résultats ces dernières années…

Sur les trois dernières années, nous pouvons en effet être satisfaits des résultats de toutes les équipes de France Jeunes.

En Cadets, en trois ans, nous avons battu cinq fois sur six nos homologues anglais, c’est historique.

En Juniors U18, comme en Juniors U19, nous avons pris le meilleur sur l’Australian Institute of Sport deux fois sur trois.

Et pour améliorer ces résultats, il nous faut trouver une compétition intermédiaire qui permettrait aux joueurs, tous les week-ends, de se frotter au haut niveau.

Quelles sont les prochaines échéances internationales ?

Nous travaillons actuellement à l’établissement d’un calendrier international sur les quatre années à venir. Nous souhaiterions notamment instaurer une Coupe d’Europe en Juniors et Cadets. Nous devrions l’année prochaine rencontrer une nouvelle fois l’England Academy, et l’AIS projette une tournée sur le sol français. Nous sommes également en discussion avec le Pays de Galles pour une éventuelle rencontre internationale.

Partager cet article
Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on email
Email
Share on whatsapp
WhatsApp

Laisser un commentaire