Accueil Formation

Formation

Ecole de rugby – une préparation physique en virtuel pendant le confinement à Sainte-Foy-les-Lyon

Pendant le confinement, au SFRL, des entraînements sont proposés aux différentes catégories par Christophe, en visio !

Voici un extrait de ce qui est proposé et de la participation des jeunes confinés : Visio-Confinement-SFRL

Le centre de formation du SO Avignon recrute pour la saison 2020 – 2021

La prochaine saison est déjà en préparation; le recrutement au Centre de Formation du SOA XIII est lancé pour 2020 – 2021. Tu es intéressé pour intégrer une structure qui te permettra de devenir rugbyman de haut-niveau, avec en plus une formation scolaire ou professionnelle ? Alors n’hésites pas à nous faire parvenir ta candidature.

Présentation du Centre de Formation

Il existe seulement 3 Centres de Formation en France agréé par le ministère de la Jeunesse et des Sports; le SO Avignon en fait partie depuis 2008. 

La formation est le moteur essentiel du club depuis de nombreuses années. L’objectif est de former des joueurs de haut-niveau, pouvant jouer en Sénior Elite, ou d’évoluer en Super League.

Le double projet :

Le CF propose une formation sportive individualisée mais aussi une formation scolaire ou professionnelle, adaptée au niveau de chacun, avec un suivi particulier. 

Depuis 3 ans, le Centre de Formation propose, en relation avec BOSS Sport, la formation au BPJEPS Sports collectifs, option Rugby à XIII. Fort de la réussite du premier module, le BPJPEPS « Activité de la forme » devrait se mettre en place. 

Une formation sportive : 

Le centre de formation s’entraine en moyenne 17h par semaine, avec différents types d’entrainement : 

  • musculation, 
  • terrain, 
  • analyse vidéo, 
  • technique de lutte

Chaque stagiaire bénéficie de programmes adaptés suivant son état physique du moment, ainsi que de ses impératifs scolaires ou professionnels. 

Cette formation sportive à lieu au coeur du Parc des Sports, lieu de match et d’entrainement de l’équipe Elite; ce qui permet aux stagiaires d’accéder à l’ensemble des installations.

Une formation professionnelle 

Chaque stagiaire bénéficie d’une formation diplômante. Un projet individuel de formation est mis en place avec chaque athlète en partenariat avec différents établissements (université, BTS, lycée, BPJEPS). Chaque stagiaire bénéficie également d’un suivi social et peut bénéficier d’aide administratives.

Un suivi médical qualitatif : 

Pour veiller à la bonne santé de chaque stagiaire, le suivi médical du Centre de Formation est obligatoire et organisé. Plusieurs spécialistes sont à disposition à tout moment en cas de besoin : 

  • médecins,
  • kinésithérapeutes, 
  • ostéopathe, 
  • podologue, 
  • diététicien.

La porte vers le haut niveau

Vous l’aurez compris, le Centre de Formation est la porte d’entrée vers le haut-niveau :

  • 76% des stagiaires ont évolué en sénior élite depuis la création du CF
  • 80 % des joueurs Elite de l’année 2019 – 2020 sont issus du CF
  • 11 pensionnaires sur 15 cette saison ont évolués en sénior Elite.
  • 6 sont actuellementprofessionnels dans les championnats étrangers

Formation : dernier stage Entraîneur Performance

Le troisième et dernier stage de la formation Entraîneur Performance s’est déroulé en ce début de semaine sur Toulouse. 

Olivier JANZAC (CTN Rugby à XIII) a assuré la journée du mardi 10 mars avec les 15 stagiaires présents en formation autour de travaux pratiques et mises en situation sur l’analyse vidéo le matin et avec les athlètes du Pôle France sur le terrain l’après-midi, pour une séance de travail sur la manipulation de balle et le surnombre.

Hier, mercredi 11 mars, nous avons eu le plaisir d’accueillir Cindy DEZERABLE (Sophrologue et Directrice du centre de formation du TOXIII) qui a fait une initiation à la sophrologie auprès des entraîneurs en formation. L’après-midi, Audrey WOELFING (médecin du sport et membre de la Commission Médicale de la FFRXIII) a clôturé le stage avec une intervention sur la protection des sportifs et la prévention des blessures.

Place maintenant aux épreuves certificatives auxquelles les stagiaires en formation initiale vont pouvoir pleinement se préparer pour tenter d’obtenir leur diplôme Entraîneur Performance.

Formation : l’Île-de-France “XIII technique”

Samedi 7 mars, était organisée par la LIGUE ILE DE FRANCE DE RUGBY A XIII une grosse journée de rugby à XIII car le matin fut consacré à la 1ère journée de la formation éducateur au club house du club de Mennecy Rugby League XIII puis entre 12H00 et 14H30, deux heures trente de formation « XIII technique » en direction des éducateurs présents puis un rassemblement Ligue haut niveau des Catégories U13 ; U15  et U17, toujours à Mennecy au Complexe Sportif Jean-Jacques Robert pour une après-midi de travail en vue des différentes sélections.

Malgré les difficultés des clubs franciliens, près de 80 jeunes ont étés convoqués à se stage de haut niveau ligue pour le plus grand plaisir de tous !

Les clubs représentés, étaient : CORBEIL-ESSONNES ; FLEURY-MEROGIS ; PARIS-CHARENTON ; NANTERRE ; CHATILLON ET ISSY-LES-MOULINEAUX.

Cette journée de RUGBY A XIII, LIGUE ILE DE FRANCE fut organisée de mains de maitre par Joaquim DA COSTA, ATD de la ligue.

Plusieurs ateliers avaient été mis en place avec le concours des éducateurs en formation et les éducateurs et entraineurs de l’équipe Technique Régionale dont : Leitao Agostino, Mathieu Contejean ; Vincent Marin pour leurs participations actives.

Différents ateliers furent mis en place, autour du tenu, le placage à deux et la défense autour du tenu.

Puis l’après-midi s’est clôturée sur des oppositions par catégories et une collation 

« Une très belle journée de RUGBY A XIII » concluait la Présidente de la ligue, Carole Bravo, avec comme toujours une énorme travail de préparation en amont par Joaquim et des différents éducateurs et entraineur de l’ETR, encore merci à leurs investissements.

Vita XIII : Nouvelle session de formation

Devant le succès rencontré sur le territoire Auvergne-Rhône-Alpes par le projet fédéral Silver XIII Equilibre pour la prévention des chutes et des problèmes d’équilibre des séniors (plus de 20 groupes de séniors sur le territoire régional) la Ligue AURA de Rugby à XIII a organisé une nouvelle session de la Formation VITA XIII suivant le programme validé par la FFR XIII. Six stagiaires des clubs de la Ligue AURA ont participé à cette formation rejoints par 6 autres éducateurs qui complétaient leur formation suivie en 2018 par une journée sur les pathologies chroniques et Affections de Longue Durée (ALD) le mercredi 4 Mars.

La première matinée du 3 Mars était dédiée aux bienfaits de l’Activité Physique (AP) chez les séniors par Mme Colette Smentek Enseignante Chercheur à la faculté de médecine de Lyon.

Les stagiaires avec Jacques Cavezzan, Colette Smentek et Arnaud Peronin

Dans l’après midi une  présentation du réseau sport santé sur le Rhône et la Métropole de Lyon était effectuée par Etienne Bodin (Métisport) suivie du module “Encadrer en toute sécurité avec les gestes de premiers secours par Xavier Fabre (Président du département Médical de la FFR XIII) 

Xavier Fabre présente les gestes qui sauvent

Le mercredi, était consacré à “la conception d’un programme d’activités physiques” assortie des spécificités de la prise en charge en APS chez les porteurs de pathologies chroniques par M.Pascal Chabaud, Maître de Conférence  en Neurosciences à l’UFR STAPS de Lyon suivi l’après midi  du module “connaissance des publics” par Pascal Chabaud. 

les 2 groupes de stagiaires autour de Arnaud Peronin et Pascal Chabaud

Le jeudi était dédié à la présentation du programme Silver XIII par M. François GARY ( Activités Physiques Adaptées & Vieillissement  de Toulouse) avec les gestes techniques – la conception d’une séance Silver XIII et la mise en situation pratique par François Gary et Arnaud Peronin (ATD Ligue AURA). Des exercices pratiques en groupe ont été conçus par les stagiaires lors de l’après midi. 

Le vendredi était consacré au module FIT XIII Energie  par Arnaud Peronin ATD Ligue AURA avec une présentation du programme, une  mise en situation  avec un travail de conception d’ateliers en groupe autour de la cohésion et de l’engagement. suivi d’un partage d’expérience et un travail sur les outils à mettre en place pour développer l’activité avec des partenaires et des entreprises. Un bilan rapide de la formation a été effectué en fin de stage qui a fait apparaître la  satisfaction des stagiaires sur le contenu du programme.  Les stagiaires devront ensuite compléter la fiche évaluation sur le logiciel Claroline connect avant le 4 Avril.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Cyril Juffroy avec les athlètes du pôle de rugby à XIII de Carcassonne !

Professeur d’éducation physique au sein du lycée Paul Sabatier, responsable de la section Judo depuis plusieurs années, Cyril Juffroy est aussi un athlète accompli qui excelle dans les sports de combats.

Judoka très expérimenté, instructeur départemental, il a connu le niveau international de nombreuses années avant d’atteindre la reconnaissance suprême avec un titre de Champion du Monde de jujitsu en 2002.

Autant dire que le garçon connait son affaire et qu’il sait mieux que quiconque les sacrifices qui incombent à ceux qui veulent atteindre le très haut niveau.

Pour le responsable du pôle de rugby à XIII Florent Tost l’aubaine était trop belle pour ne pas la saisir et ce mercredi 4 mars 2020 les athlètes du pôle ont ainsi pu découvrir au côté d’un grand champion des gestes techniques et des réflexes précieux pour déséquilibrer un adversaire, pour le maintenir au sol ou encore pour s’extirper rapidement d’un placage.

L’utilisation de son corps, de sa force, mais aussi de celle de l’autre, auront été des points forts dans cette après-midi. Très à l’écoute des points de règlements qui concernent le placage, Cyril Juffroy a su s’adapter et proposer des exercices précis et exigeants. Dynamique, constructive, tout le temps dans l’échange, la séance aura tenue toutes ses promesses.

La très avant gardiste NRL australienne utilise des spécialistes des sports de combat depuis des décennies, la Superleague a bien entendu emboitée le pas et bon nombre de clubs Elite français ont connu des expériences enrichissantes dans ce domaine.

Le pôle de rugby à XIII de Carcassonne ne pouvait manquer une telle occasion qui en appelle forcément d’autres.

Le rendez-vous est déjà pris !

La confiance règne entre la FFR XIII et l’Agence Nationale du Sport

Levier destiné à accompagner les politiques publiques, et porter les objectifs fixés par la Ministre des Sports en matière de haut niveau et de sport pour tous, l’Agence Nationale du Sport, créée en avril 2019, recevait ce jeudi à Paris une délégation de la FFR XIII, comprenant Marc Palanques, Mathieu Khedimi, Fabienne Albert, et le DTN, Jacques Pla.

“La confiance qu’on avait su créer précédemment, notamment lors d’entretiens auxquels nous avions été conviés, l’an passé avec Aurélien Cologni, nous a été accordée par nos nouveaux interlocuteurs à l’Agence Nationale du Sport, que nous a présenté Claude Onesta, le manager général de la Haute Performance”, s’est réjouit Marc Palanques au sortir d’une réunion où il a notamment rendu compte des tournées effectuées à l’automne dernier en Australie et en Nouvelle-Zélande.

Preuve en est avec le maintien de la subvention ministérielle, qui était en augmentation de 10% en 2019, alors que certaines Fédérations, pourtant olympiques, ont vu la leur baisser.

“Claude Onesta nous a dit confirmer vouloir nous apporter tout son soutien, et je le reverrais prochainement à Paris, en compagnie de l’architecte porteur du projet de Centre National d’Entraînement, prévu dans le Carcassonnais”, souligne encore le président de la FFR XIII, suite à cette réunion de travail que Jacques Pla a accepté de nous détailler.

“Nous avons exposé nos conventions d’objectif dirigés en direction de la Performance et du Développement. Le premier volet concernait les aides stratégiques apportées à l’organisation de nos futures compétitions internationales, Coupes d’Europe seniors et U19, match international des U17, déplacements en Angleterre du XIII Fauteuil et des féminines, une évaluation faite par Benoît Dupin (ex DTN du tir à l’arc, nommé en janvier dernier conseiller technique et pédagogique supérieur hors classe) et Lionel Gondran (ex DTN de l’haltérophilie, conseiller Haute Performance). Le volet développement a été évoqué avec Agathe Barbieux, responsable du développement fédéral et territorial”.

L’occasion, pour la FFR XIII, de mettre l’accent sur les actions mises en place ces derniers mois aux côtés de la DTN : l’accompagnement des clubs, comités et Ligues, dans leur recherche de subventions, sous l’arbitrage du Projet Sportif Fédéral (ex Fond National de Développement du Sport), et la planification des échéances internationales 2020, Jacques Pla assurant la coordination des différents staffs tricolores.

“Compte tenu de la restructuration opérée au Ministère des Sports, nous sommes très sollicités, ces derniers temps”, souligne encore un DTN qui les 18 et 19 mars se rendra de nouveau à Paris dans le cadre du recrutement des cadres techniques, et qui ce mois-ci participera à cinq réunions de bassins territoriaux.

“Nos interlocuteurs ont mesuré le fait que nous sommes en avance dans le secteur des conventions d’objetif”, se félicite de son côté Marc Palanques, à l’issue d’une réunion de la plus haute importance, puisque tout le financement de l’année en cours était en jeu.

La confiance règne.

H.G.

La FFRXIII & sa DTN s’engagent contre les violences sexuelles dans le sport

Organisée à l’initiative de la Ministre des Sports Roxana MARACINEANU, la première convention nationale de prévention des violences sexuelles dans le sport, s’est tenue vendredi 21 février au siège du Comité National Olympique et Sportif Français (CNOSF) en présence d’Adrien TAQUET, secrétaire d’Etat chargé de l’Enfance, Nicole BELLOUBET, ministre de la Justice et de Marlène SCHIAPPA, secrétaire d’Etat chargée de l’Egalité entre les femmes et les hommes.

Cette convention avait pour objectif de mobiliser tous les acteurs du monde sportif contre les violences sexuelles afin de mieux comprendre non seulement comment peuvent surgir de telles situations, mais aussi les conséquences psychologiques et physiques de tels actes. Et bien sûr, comprendre dans quel contexte ces faits peuvent se produire et comment les détecter puis les signaler.

La Fédération Française de Rugby à XIII, représentée par son Directeur Technique National Jacques Pla, était présent lors de cette journée, qui s’est achevée par des ateliers de travail avec les fédérations sportives, les services de l’Etat, des experts pour co-construire un plan de prévention pour le mouvement sportif. La restitution de ces travaux, qui porteront notamment sur les actions de sensibilisation et de prévention, l’accompagnement ou encore le contrôle des encadrants, est attendue lors du temps 2 de la Convention courant mai 2020.

Les thématiques proposées, l’état des lieux, les effets de l’agression sur l’individu, les actions de l’état face à ses agressions dans le champ du sport, comment mieux prévenir les violences sexuelles.

La FFRXIII et sa DTN s’engagent dans le cadre de ses formations à consacrer une information sur cette thématique.

21 février 2020 : Convention nationale sur la prévention des violences sexuelles dans le sport

César Rougé : « Melbourne, une expérience extraordinaire »

A tout juste 17 printemps, César Rougé a déjà un CV des plus remplis : outre la tournée en Angleterre avec l’équipe de France U16 (dont il était le capitaine) en 2017 et celle en Nouvelle-Zélande avec les U19 en 2018, le jeune demi fait depuis le début de saison partie, sous la houlette de Maxime Grésèque, du groupe Elite du Treize Limouxin. Cerise sur le gâteau : début janvier, il s’est envolé vers l’Australie pour participer à un « training camp » organisé par le Storm de Melbourne. Il nous raconte son expérience et nous livre ses impressions sur cette superbe aventure. 

César, comment as-tu eu l’opportunité de participer à ce camp d’entraînement ?

César Rougé : Laurent Garnier, une figure du rugby à XIII français, coache maintenant les Easts Tigers de de Coorparoo (banlieue de Brisbane, dans le Queensland), qui sont en réalité la réserve du Storm de Melbourne. Quand le Storm organise des « training camps », il fait partie du staff qui prend en charge les activités. Comme il est toujours très connecté avec la France, on lui a demandé s’il connaissait des jeunes Français susceptibles de participer au camp. Aux alentours de mai 2019, il s’est renseigné auprès de ses contacts dans le sud de la France. Mon nom lui a été proposé. Il m’a ensuite appelé directement, puis je lui ai envoyé une vidéo. En aout 2019, j’ai su que j’étais accepté.

Comment se sont passés le voyage et l’arrivée sur place ?

CR : Déjà, je ne suis pas parti tout seul. J’étais avec Baptiste Fabre d’Albi XIII. Nous nous connaissions depuis quelque temps puisque nous formions la charnière des U16. Nous sommes partis du 6 au 18 janvier. Nous nous sommes envolés de Toulouse et avons fait escale à Abu Dhabi. Nous avons ensuite terminé le voyage jusqu’à Brisbane. Les quatre premiers jours, nous sommes restés chez Laurent Garnier, qui réside à Brisbane. Le dimanche, nous avons pris l’avion pour Melbourne (dans le Victoria) puis avons accompagné Laurent pour aller chercher les autres participants au camp à l’aéroport. Il y avait des Sud-Africains, des Néo-Zélandais et des Australiens bien sûr. Nous étions donc les seuls Européens sur vingt-cinq participants. On nous a installés à la Geelong Grammar School de Corio, à environ une heure de voiture de Melbourne.

Trois Frenchies à Melbourne : le coach Laurent Garnier encadré de César Rougé (à droite) et Baptiste Fabre.

Le camp d’entrainement a donc commencé le lendemain.

CR : En effet, le lundi, lever à six heures du matin. On a commencé avec des tests physiques : musculation, « yoyo test ». Les jours suivants, nous avions des réunions dès sept heures le matin. On nous faisait répondre à des questions et écrire nos objectifs pour la journée sur un carnet. Puis on enchainait : petit-déjeuner, strap, séances d’entraînements d’environ deux heures. Puis c’était piscine pour récupérer, déjeuner, sieste et nouvelle séance l’après-midi. On a bien travaillé, beaucoup de « drills » (exercices) et de « skills » (technique individuelle). Le mardi, la séance était axée sur l’attaque, le mercredi sur la défense. Le jeudi après-midi, on a fini par un match.

César a montré de belles aptitudes lors du camp d’entraînement du Melbourne Storm.

Dans quel état d’esprit étaient les participants à ce stage ?

CR : Tous les joueurs faisaient preuve d’un grand enthousiasme. En fait, chacun mesurait la chance de participer à un tel camp d’entraînement. Avant de partir, je m’imaginais que ça allait être un stage du style « commando », mais pas du tout. La structure dans laquelle nous étions était fantastique : la Geelong Grammar School possède pour six millions d’euros de structures sportives, notamment une piscine de 25 mètres et deux terrains intérieurs de basketball. J’estime avoir très bien vécu cette expérience extraordinaire. Nous étions mis dans les meilleures conditions pour réussir. Si on avait un coup de moins bien, un coach venait nous parler et nous rassurer, nous conseiller. Ils savaient être proches quand c’était nécessaire.

La barrière de la langue n’a-t-elle pas été un problème ?

CR : Un petit peu mais pas tant que cela. Déjà, ce qui m’a aidé, c’est que j’évolue avec le groupe Elite du XIII Limouxin depuis quelques semaines. On a un arrière et un deuxième ligne australiens avec lesquels je suis souvent amené à communiquer dans le jeu, ne serait-ce que par la position que j’occupe sur le terrain. Je connaissais donc une partie du vocabulaire spécifique. Ensuite, sur place, nous ne pouvions utiliser nos téléphones portables qu’une heure par jour, de 20 heures à 21 heures. Nous avions de ce fait plus l’occasion de parler avec les autres participants. Pour ma part, j’avais un petit carnet dans lequel j’écrivais le vocabulaire nouveau.

César à la manœuvre sous le maillot du Treize Limouxin.

Quelles sont tes perspectives après ce stage ?

CR : Je suis actuellement en Terminale ES au CREPS de Toulouse. Je devais au départ passer mon bac en deux ans, d’autant que j’ai pris du retard et que j’ai manqué pas mal d’heures de cours du fait de la tournée en Nouvelle-Zélande et mon stage à Melbourne. Néanmoins, je vais essayer de passer mon bac cette année. Je suis toujours en contact avec Laurent Garnier. Si je suis pris, pourquoi pas repartir à Melbourne en décembre 2020, passer une saison complète sur place pour jouer avec une équipe réserve et participer aux divers camps organisés par le Storm dans le Queensland ou ailleurs ?

En compagnie de Cameron Smith (411 matchs joués en NRL, 56 sélections avec les Kangourous).

Pour terminer, tu as eu la chance de rencontrer Cameron Smith, talonneur du Storm et véritable légende vivante de la NRL. Raconte-nous.

CR : Quand nous étions à la Geelong Grammar School, à l’internat, le bâtiment dans lequel nous résidions se trouvait à une trentaine de mètres de celui de l’équipe du Storm. On mangeait tous les jours avec eux, on s’entraînait tous les jours sur le même terrain qu’eux, à la même heure. On a pu voir tous les joueurs. Ils étaient très abordables, notamment Cameron Smith. Cette rencontre reste évidemment un excellent souvenir.

2ème session formation et recyclage de l’entraîneur Fédéral

Ce Mercredi 15 Janvier s’est déroulé, la 2ème session de la formation et du recyclage de l’entraîneur Fédéral.

Jacques Pla le Dtn et Florent Tost ont accueilli les stagiaires et ont exposé le programme des deux jours pour les 42 stagiaires .

À noter l’interactivité et la qualité du suivi grâce notamment à l’utilisation de la plate forme Claroline connect.

Partager un souvenir, une histoire