Lilian Albert avec le kiné de la sélection Ouest, Yan Polesel, dimanche dernier à Saint-Estève.

Aurélien Cologni revient ici sur certains choix effectués pour la tournée en Australie, et répond à plusieurs interrogations.

Bastien Ader s’est ajouté à la liste initiale des forfaits. Un coup dur ?

Pas vraiment. D’abord, il souffre des adducteurs, et en accord avec Sylvain Houlès, nous avons décidé qu’il ne serait pas judicieux de tirer sur la corde. Ensuite, nous connaissons sa valeur, il a donné satisfaction depuis ses débuts en équipe de France, et ce périple en Australie est l’occasion de voir à l’oeuvre d’autres joueurs, comme Vincent Albert, que nous suivons depuis deux ans avec le groupe des joueurs suivis, et Mathieu Jussaume, qui s’est taillé cette année une place de titulaire au TO.

Pourquoi avoir sélectionné en deuxième ligne Lilian Albert, plutôt que Romain Pourret ?

Ce sont deux profils différents. Lilian nous intéresse notamment pour la World Cup 9’s, en raison de sa faculté à casser les placages, à sortir les ballons après contact. En plus il est tranchant et polyvalent, et Romain est passé un peu à côté du Match des Provinces d’Origines.

Qui parmi, les dix-sept retenus pour la compétition à IX, ne disputera pas celle-ci, sachant que seul 16 joueurs y seront autorisés ?

Nous prendrons la décision au terme de l’entraînement que les dix-sep joueurs en question effectueront le mardi 8 octobre à Port-Barcarès, lesquels seront à nouveau réunis en stage les 10 et 11 octobre, cette fois en compagnie des sept joueurs du deuxième groupe, qui décollera de Barcelone le 19 octobre.

Les frères Flovie et Valentin Yesa, en vue dimanche dernier à Saint-Estève, n’auraient-ils pas pu être du déplacement en Australie ?

Si, ils sont très proches des partants. Fabien et Jordan ont fait les efforts nécessaires, depuis deux ans avec le groupe des joueurs suivis, et à nos yeux ils s’inscrivent surtout sur le moyen et long terme. Il ne nous a pas non plus échappé que Valentin, qui avait été sorti du même groupe en raison de sa forme physique, est revenu à son niveau. Nous avons apprécié l’effort consenti, mais nous souhaitions voir d’autres joueurs que lui, à son poste.

Pourquoi Joan Guasch ne disputera-t-il pas la Coupe du monde de 9’s ?

Nous avons préféré le préserver pour les deux matchs qui suivront avec le XIII de France, contre l’Australie U23 et la Western Province, estimant qu’il sera peut-être plus encore à son affaire à XIII qu’à 9.

Paul Séguier est dans le même cas…

En accord avec le docteur Priels, il est ménagé. Une semaine supplémentaire de repos devrait lui être profitable.