Gary Lo prend les jambes à son cou, Corentin Le Cam et Thibaut Margalet contraints de regarder passer le TGV papou.
Crédit Gérard Barrau

CARCASSONNE – ST ESTEVE XIII CATALAN 30-22

Mi-temps 18-6

Arbitres Stéphane Vincent et Kevin Delarose

Carcassonne : 5 essais V. Albert (8, 61), L. Franco (19), Lo (38, 64), 4 T (8, 19, 61, 64) et 1 pénalité (25) A. Alberola.

St Estève XIII Catalan : 4 essais Le Cam (34), Pomeroy (44, 72), R. Franco (76), 3 T J. Guasch (34, 44, 72).

Cartons jaunes :

Khedimi (17) et Canet (58) à Carcassonne.

Th. Margalet (25) à St Estève XIII Catalan.

CARCASSONNE : Tumusa – Lo, V. Albert, J. Anderson, Soubeyras – (o) L. Franco, (m) A. Alberola – B. Escamilla, Khedimi, Sadaoui – Baile, Canet – Sabri.

Sont entrés en jeu Agullo, Soum, Tétart, Zava.

ST ESTEVE XIII CATALAN : Brochon – Gorka, R. Franco, Pomeroy, Martin – (o) J. Guasch, (m) Mourgue – Belmas, Meresta-Doucet, B. Rougé – Le Cam, Séguier – Th. Margalet.

Sont entrés Bartès, Zafra, Cozza, A. Maria.

Les costauds étaient de sorties, les talents aussi. Celui de Vincent Albert, par exemple, qui déflorait le score, sollicité par Bastien Canet.

Robin Brochon, lui, se faisait seulement menaçant, et Jean-Philippe Baile, Clément Soubeyras et Jamie Anderson s’entendaient comme larrons en foire pour expédier Luc Franco sous les barres.

Il fallait la puissance de Corentin Le Cam pour voir les Catalans réduire la marque, mais Gary Lo, d’un sprint époustouflant de 80 mètres, accentuait la différence au “planchot”.

Ben Pomeroy, dès la reprise ou presque, relançait la machine sang et or, mais force de loi restait aux locaux, qui marquaient à deux reprises : contre de Vincent Albert, essai de Lo, sur passe de Soubeyras.

A 30-12, la messe de Domec était dite, même si Pomeroy et Romain Franco remettaient un peu d’ordre au tableau d’affichage. Lequel aurait offert un score plus serré, si d’aventure Romain Franco n’avait pas galvaudé un côté fermé subtilement joué par Barthélémy Rougé.

Ballinger, l’Australien d’Albi, a mis Villeneuve-sur-Lot à la raison.
Crédit Gérard Barrau

ALBI – VILLENEUVE/LOT 52-24

Mi-temps 12-12

Arbitres Benjamin Casty et Patrice Benausse

Albi : 9 essais Pedrero (30, 64), W. Ousty (35, 67), Carivenc (50), Grant (53, 57), Uele (61), B. Fabre (78), 7 T et 1 pénalité (38) B. Fabre.

Villeneuve : 4 essais Goffin (5), Novais (21), Lafolafo (42), Nikolic (74), 3 T et 1 pénalité (10) Decarnin.

Carton jaune à Villeneuve : Ugaia (34).

ALBI : Bienes – Pedrero, Lescouzères, Ballinger, Deburghgraeve – (o) B. Fabre, (m) Grant – Benhamimed, Carivenc, Uele – Dupuy, Mazars – Maxime Garcia.

Sont entrés W. Ousty, Molinier, Rodrigues, Tabu.

VILLENEUVE : Ugaia – Bachoukh, Nicolas, Novais, M. Carrasco – (o) Villegas, (m) Decarnin – Nikolic, Gautier, Calic – L. Maria, Goffin – L. Carrasco.

Sont entrés Masselot, Hermosilla, El Azizi, Lafolafo.

Villeneuve a fait jeu égal jusqu’à la 50è minute, avant de prendre la foudre (quatre essais encaissés en onze minutes).

Le choc entre Palau et Albi, dimanche prochain, pourrait être décisif concernant la course à la qualification pour les play-offs.