ILLE – REALMONT 22-18

Mi-temps 12-8

Arbitre M. Caffin

Ille-sur-Têt : 4 essais Hidalgo (24, 30), Benezis (41, 63), 2 T (24, 63) et 1 pénalité (32) Pacouil.

Réalmont : 3 essais Roquette (36, 69), Justin Roux (75), 1 T (69) et 2 pénalités (4, 19) Justin Roux.

ILLE : Lapierre – Benezis, Hidalgo, Rollat, Berdaguer – (o) Aouissi, (m) Pacouil – Cardon, S. Cordoba, Nutini – Sourjous, Alexandre Pagès – Pujol.

Sont entrés en jeu Fons, Barboteu, Mohamed Kim, Touchagues.

REALMONT : Justin Roux – Bascoul, Benjamin Barrau, Boutonnier, Laurier – (o) Blanquet, (m) Jalade – D. Fabre, André, Couffignal – Samuel, Loïc Mazars – Merle.

Sont entrés Galinier, Paulin, Olivier Bousquié, Falatko.

Réalmont a perdu un joueur au début, et le match à la fin, malgré le retour en fanfare de Roquette et Roux, venus sérieusement inquiéter les Catalans dans les dix dernières minutes.

Des Catalans qui avaient cependant marqué les premiers, Jordi Pacouil délivrant une passe en or et au pied, que Gabriel Hidalgo récupérait tel un équilibriste.

Celui-ci perçait ensuite victorieusement, mais l’avance des Maraîchers n’était plus que de quatre points, à la pause.

Ils pouvaient néanmoins compter, dès la reprise, sur les jambes d’Axel Beneziz, après une parfaite fixation, un ailier remettant le couvert vingt minutes plus tard.

A 22-8, c’en était terminé des chances de Réalmont, venu en voisin à Lescure, car la défense catalane faisait bonne garde face à la terrible pression adverse, récompensée par deux essais.

Il en aurait fallut un troisième pour voir les Griffons soulever le bouclier.

Champion de France juniors en 2018 et vainqueurs de la Coupe de France en 2018, Ille est cette année champion en DN1, “servi par un gros mental”, se réjouissait l’entraîneur Sébastien Maris au terme de ce match “tendu, âpre, que les Tarnais, dé véritables guerriers, auraient pu tout aussi bien remporter”.