Le XIII de France U19 avait remporté la Coupe d’Europe, en 2018.

Si le XIII de France U19 s’est déjà rendu en Australie, il y a de cela plusieurs années, sous la houlette de Laurent Dupuy, jamais encore les juniors tricolores n’avaient visité la Nouvelle-Zélande. Il s’agira donc d’une première, pour les 24 joueurs issus de la liste des  invités à participer aux stages préparatoires des 30, 31 août, 1er septembre, et 9/10 septembre à Port-Barcarès.

Deux rendez-vous qui seront suivis, le 15 septembre, d’une rencontre face à une sélection de joueurs d’Elite 2 ou de Fédérale, au terme de laquelle Florian Chautard, le manager, communiquera le nom des 24 élus.

Lesquels se frotteront, du 27 septembre au 6 octobre, à des adversaires de haut niveau :

27 septembre : South Island U19

30 septembre : Toa Samoa U19

3 octobre : NZ Residents U19

6 octobre : Auckland U20

Quatre matchs destinés “à aguerrir les meilleurs jeunes français, dans l’optique de la Coupe du monde seniors 2021”, relève Mathieu Khedimi, vice-président de la FFR XIII, en charge du Haut Niveau.

“Dans un contexte différent de celui auquel ils sont habitués, sur la scène internationale européenne, les joueurs seront appelés à réagir dans le dur, sans plage d’entraînement entre les rencontres”.

Seules, en effet, la récupération, et la mise en place tactique de l’équipe, seront au programme, lors de la tournée, compte tenu du calendrier volontairement resserré, avec un match tous les trois jours.

Ce que ne manque pas non plus de souligner Florian Chautard, “les joueurs étant invités à affronter des rivaux au style de jeu différent de celui par exemple des Britanniques, les joueurs de l’hémisphère sud étant réputés pour leur vitesse, et la rudesse de leurs impacts physiques”.

Mais si 22 des 35 sélectionnés n’ont encore jamais porté le maillot du XIII de France U19, à savoir Valentin Zafra, Thomas Soler, César Rougé (le plus jeune du groupe, qui fêterait ses 17 ans au cours de la tournée, au cas où il serait retenu), Yoann Reynaud, Hugo Pezet, Vianney Morin, Hugo Lescouzères, Benjamin Laguerre (lequel suivrait ainsi les traces de son frère, Matthieu, dans l’éventualité où il ferait partie de la sélection finale), Romain Khedimi, Maxime Jobe, Dorian Gouzy, Jayson Goffin, Baptiste Fabre, Thom Eliazord, Louis Dussert Ourtou, Baptiste Dubertrand, Mathieu Drouard, Etienne Depyre, Lucas Cuellar, Mathieu Cozza, Luc Brocas, Alan Baby, bon nombre d’entre eux sont déjà des habitués de l’Elite 1.

Une expérience qui constituera un atout, “dès lors qu’ils sont déjà habitués à affronter des adultes”, souligne Florian Chautard.

Reste que, pour l’heure, chaque présélectionné part à égalité de chances, et la saine concurrence qui animera les joueurs, lors des stages préparatoires, puis à l’occasion du match dit de sélection, convient parfaitement aux aspirations des entraîneurs du XIII de France U19, Jean-François Albert et Yannick Buttignol.

Car il faudra aux 24 en partance pour la Nouvelle-Zélande, un moral d’acier et une attitude de haut niveau, pour espérer tirer les meilleurs fruits des redoutables joutes qui les attendent, de l’autre côté de la terre.

Les joueurs retenus dans le cadre de la préparation de la tournée de l’équipe de France U19 qui se déroulera du 25 septembre au 7 octobre 2019 en Nouvelle-Zélande sont: