Le TO d’Anthony Marion s’est distingué. Crédit Bernard Rieu

En 26 lettres, les éléments marquants de l’année 2018. En vous remerciant de nous avoir accompagnés durant celle-ci.

A

Anderson, Louis, et Ah Van, Patrick. Deux anciens Kiwis ont rejoint Villegailhenc-Aragon. Spectacle assuré, prochainement, sur les terrains d’Elite 2.

B

Les deux Benjamin des Dragons Catalans, Garcia et Jullien, ont rayonné tout au long de la saison avec les Dragons Catalans, puis sous le maillot tricolore, concernant le dernier nommé. Deux atouts maîtres pour le rugby à XIII français, dans l’optique de la Super League 2019 et de la Coupe du monde 2021.

C

Cousins. Si Nabil Djalout (Carcassonne) ne reprendra la compétition qu’en janvier, et si Omer, son cousin,  n’a jusqu’ici été que peu utilisé par Palau, par contre Laurent et Maxence Carrasco, à Villeneuve-sur-Lot, Bastien et Alexis Escamilla, à Carcassonne, Benjamin et Lucas Vergniol, à Limoux, Luc (Carcassonne) et Romain (Saint-Estève XIII Catalan) Franco, se sont souvent mis en vedette, depuis le début du championnat 2018-2019.

Et les frères ne sont pas en reste : John et Jordan Boudebza (Palau), Arthur et Alexandre Anger (Albi),  Mathieu et Thomas Jussaume (Toulouse Broncos), Jordan (Saint-Estève XIII Catalan) et Fabien (Palau) Flovie, Loïc (Villeneuve-sur-Lot) et Franck (Saint-Estève XIII Catalan) Maria, Jamal (Lézignan) et Houcine (Villeneuve-sur-Lot) Fakir, Thomas (Limoux) et Benjamin (Villeneuve-sur-Lot) Lasvenes.

D

DTN. Jacques Pla a succédé récemment au très méritant Patrice Rodriguez, au poste de Directeur Technique National de la FFR XIII. Il apporte sa précieuse expérience, glanée au sein de la Fédération Française de Pelote Basque.

E

Elite 1 et 2 ont été à la hauteur de ce qu’on attendait d’elles, en 2017-2018. Et il en a été de même, lors de la première partie de la saison en cours. Lentement mais sûrement, le niveau s’élève, ici ou là.

F

Fierté. Celle ressentie par la grande famille des Dragons Catalans, joueurs, entraîneurs, dirigeants, supporters, après le couronnement de Wembley.

G

Grand. Avec ses 2,05 mètres sous la toise, le Catalan Corentin Le Cam dépasse largement coéquipiers et adversaires. Utile, dans l’exercice des offloads.

H

Hommage au doyen des internationaux français, Elie Brousse, dernièrement honoré, à Paris, par le Comité Olympique et Sportif Français.

I

Image. Le rugby à XIII français en a donné une bonne, en 2018, entre le sacre des Dragons, et les performances des diverses équipes de France. Ce que n’a pas manqué de noter Claude Onesta, l’ancien entraîneur des handballeurs tricolores, lorsqu’il a reçu courant décembre au Ministère des Sports, le président de la FFR XIII, le DTN, et l’entraîneur du XIII de France.

J

Jeunesse. Celle qu’on retrouve de plus au plus au sein des effectifs des clubs d’Elite. Preuve que la formation, notamment au sein des Pôles France et Espoirs, a du bon.

K

  1. KO. Celui subi à l’automne dernier par Widnes, club historique de la RFL, contraint à la relégation en Championship, après avoir perdu le One Million Pound Game.

L

Lauréane Biville a rejoint récemment l’Australie, où le rugby à XIII féminin est en pleine expansion. On souhaite le meilleur à la jeune Carcassonnaise, dans un pays où le professionnalisme gagne du terrain, chez les filles.

M

Manessi, Nicolas, et Julien Rinaldi sont les deux nouveaux entraîneurs en Elite 1. Le premier a fait ses armes à Ferrals, en Elite 2, avant de devenir assistant à Lézignan, en 2017-2018. Le second, préparateur physique de son état, découvre la fonction. Et tous les deux semblent être sur la bonne voie.

N

NRL. Wayne Bennett a créé la sensation en quittant Brisbane pour s’engager avec South Sydney. Les deux clubs figurent toujours parmi les adversaires les plus redoutables de Sydney Roosters, splendide lauréat de la compétition, en 2018.

O

Opération “Un ballon pour tous”. D’une école de rugby à l’autre, les plus jeunes continuent d’apprécier l’initiative prise par la Fédération de les encourager à poursuivre dans la voie de notre sport.

Mickaël Murcia, passeur et buteur.
Crédit Richard Photographe

P

Photographes. De Justine Rey à Isabelle Charmason, en passant, entre autres, par Annick de Baho, Bernard Rieu, Anthony Monod, Richard Photographe, MM Photographie, Sand.Rugby13, @astreizix, ils sont nombreux à éclairer les réseaux sociaux de leur talent treiziste.

Q

Quête. Le Toulouse Olympique a affiché une forme insolente, en 2018. Et s’il a manqué de peu l’accession en Super League, il mettra en 2019 la même ardeur à l’ouvrage, espoir accru en raison d’un recrutement a priori judicieux.

R

Réalisateurs. Morgan Carensac, Mickaël Murcia, Aurélien Decarnin, Olivier Arnaud, Alexis Alberola, ont marqué des points en même temps que les esprits, depuis le coup d’envoi du championnat. Transformations et pénalités n’ont pas de secret pour eux.

S

Suivi, comme le groupe tricolore du même nom. Une excellente initiative, permettant aux meilleurs joueurs d’Elite de s’exprimer au niveau international. Et ça ne fait que commencer.

T

Tomkins, l’événement de l’année en matière de recrutement, à Perpignan. Sam, demi ou arrière d’un inestimable talent, fera forcément le bonheur des Sang et Or, en 2019.

France U16 à l’honneur en 2018.
Crédit Stéphane Laurent

U

U16 et U19 français ont marqué l’année de leur prometteuse empreinte, en battant les Anglais à deux reprises, pour les plus jeunes, et en devenant champions d’Europe, pour les aînés.

V

Valentin. Ferret brille à Lézignan, Chanet et Dumas à Saint-Gaudens, Yesa à Limoux. Des jeunes qui participent pleinement à la progression du secteur Elite.

W

Wigan a enlevé le titre de champion de Super League avec deux Français dans ses rangs. Une première ! Chapeau bas à Romain Navarrete et Morgan Escaré, par ailleurs fers de lance du XIII de France.

X

XIII ailleurs, ça prend de l’ampleur. Un peu partout sur la planète, ce sport émerge, y compris sur des territoires encore vierges, il y a peu, en Afrique noire et en Amérique du Sud. Des embryons qui ne demandent qu’à grandir, pour peu qu’ils puissent bénéficier de l’appui des nations majeures.

Y

“Y a hors jeu !”, “Y a en avant !”, “Y a carton !”… Les arbitres du dimanche sont nombreux dans les tribunes, beaucoup moins sur les terrains. L’occasion, ici, d’apporter notre soutien à un corps arbitral plus souvent critiqué que félicité.

Z

Zut ! Rien d’autre à vous proposer, pour la dernière lettre de l’alphabet.