Comme la vie – surtout en équipe de France – n’est pas toujours un long fleuve tranquille,  seuls neuf joueurs, sur les treize convoqués, ont participé mercredi matin à la séance d’entraînement du Groupe Bleu dirigée par Aurélien Cologni.

Car si Tony Gigot, souffrant d’une grosse béquille sur la cuisse contractée lors du dernier match des Dragons à Hull (“je reste d’ailleurs incertain pour la clôture de la saison, contre Huddersfield”, nous a-t-il confié), et Jason Baitieri, en voie de rétablissement, se sont contentés du rôle d’observateur, trois autres joueurs étaient carrément absents, car pris par leurs obligations professionnelles : Bastien Escamilla, Thomas Lasvenes, Joris Bissière.

Un mal pour un bien, toutefois, selon le sélectionneur des bleus : “Le fait de travailler en petit comité nous a permis d’élever le rythme, de soigner la précision des schémas offensif”.

Une séance en tout cas rondement menée par Lucas Albert, Valentin Yesa, Mathieu Laguerre, Lambert Belmas, Thibaud Margalet, Alrix Da Costa, Mickaël Goudemand, Benjamin Jullien, Tony Maurel (le seul, parmi les sélectionnés toulousains, à n’être pas retenu par la préparation du TO au match de dimanche à Salford), sous les yeux de Jacques Jorda, du kiné David Avenar, et du médecin Audrey Woelfing.

Une séance de rugby à… 9, donc, précédée d’une réunion au CREM de Port-Barcarès, et suivie d’un repas pris en commun au Mas de l’Isle.

Le tout dans une ambiance à la fois studieuse et décontractée.