Tara-Jane Stanley, cadre de l’équipe d’Angleterre.

Le 14 avril dernier au Robin Park Arena de Wigan, à l’occasion de la deuxième journée du championnat d’Angleterre Elite, les Tigresses, adversaires des Déesses de Saint-Estève XIII Catalan, lundi (15h30) à Brutus en ouverture de Dragons – Castleford, dominaient assez aisément (36-14) les championnes en titre de la deuxième édition de la Women Super League, composée de huit équipes.

Les Cherry and White et leur flopée de joueuses internationales avaient remporté la finale 2018 face à Leeds (18-16), Castleford terminant de son côté au quatrième rang, avant d’être éliminé en demi-finale par Leeds (24-10).

Mais l’année 2019 pourrait bien être celle des Tigresses, renforcées par Rhiannion Marshall, de Leeds, Claire Garner, de Bradford, et impitoyables en match amical, le 28 février à Featherstone (60-24), comme le 7 avril à York (80-0) lors de la première journée de la Super League.

Finalistes de la Challenge Cup 2018 (battues 20-14 par Leeds), elles semblent en effet cette saison supérieurement armées, et constitueront forcément un redoutable écueil pour les Déesses, même si celles-ci ne partent surtout pas battues d’avance.

Et une chose au moins est sûre : le spectacle sera sur le pré de Brutus, trophée HerRL en jeu pour la première fois, entre les “Classy Cas” de Tara Stanley (six essais en deux matchs de Super League, cette année) et des Catalanes prêtes à relever ce gigantesque défi.

L’équipe probable : Tara-Jane Stanley – Esme Reynolds, Georgie Hetherington, Kelsey Gentles, Courtney Pointon – (o) Georgia Roche, (m) Claire Garner – Emma Lumley, Sinead Peach, Grace Field – Tamzin Renouf (la plus jeune, 17 ans et demi), Lacey Owen – Rhiannion Marshall.

Remplaçantes : Olivia Grace, Sam Jordan, Kirsty Higo, Katy Tordoff, Lucy Eastwood, Kelsey Alexis, Shona Hoyle.

Georgie Hetherington, redoutable chasseuse d’essais.
Crédit Pontefrac & Castleford Daily