A Belgrade, le mois dernier, ils étaient cinq Limouxins à porter la tunique tricolore, ce qui n’a pas échappé à leur entraîneur, Maxime Grésèque.
Lequel évoque les qualités et les manques de ceux qui formeront l’ossature d’un XIII Limouxin plus ambitieux que jamais.

VALENTIN YESA
Le plus : «D’un grand naturel dans la vie de tous les jours, sur le terrain il est puissant, costaud, tonique, et rapide pour un pilier. C’est un joueur qui comprend également le rugby. Il sait par exemple sur quelle épaule plonger».
Le moins : «Il doit veiller à se discipliner davantage, commettant parfois des fautes par manque de concentration».

THOMAS LASVENES
Le plus : «Il sort d’une grande saison, couronnée par le titre de «joueur de l’année». Il possède une vitesse hors norme, et fait preuve d’intelligence. Calme, timide, hors du terrain, il a été adopté d’emblée par les joueurs du cru, à l’été 2017».
Le moins : «Il doit se densifier, physiquement, tout en prenant soin de ne pas perdre en vélocité. Il a aussi intérêt à améliorer ses courses en attaque, savoir quand il convient d’être à plat ou en profondeur».

ROMAIN PUSO
Le plus : «Sa saison dernière a été ternie par sa blessure aux ligament d’un genou, n’ayant repris la compétition que début avril. C’est un athlète au potentiel énorme, car rapide et puissant à la fois».
Le moins : «Il doit enchaîner les matchs pour monter en régime, car il manquait naturellement de rythme, le printemps dernier. Et il doit s’améliorer dans le un contre un».

Extrait du magazine “Planète XIII” de Novembre 2018.

Pour lire la suite …

[/vc_column][/vc_row]