«Toi qui cherche quelque argent pour te boucler la semaine», chantait Gilbert Bécaud. L’important, c’est Rose, ajouterons-nous. Ce n’est pas l’ex président de la FFR XIII, Jean-Paul Ferré, ou encore Louis Bonnery, à la barre de la Ligue Occitanie, qui nous contrediront. Car si Madame Sitja Hortensi, avec un grand M, n’est pas née, certes, pour aller à la recherche des sponsors, elle est taillée depuis toujours pour gérer les espèces sonnantes et trébuchantes d’une association, d’un comité, d’une ligue, d’une fédération.

L’importante Rose a fait tout cela depuis maintenant 46 ans, et ce n’est pas un hasard si l’actuelle trésorière de la Ligue Occitanie a reçu le Prix Christian Carrère, en novembre dernier à la Maison du Sport Français, à Paris, sous l’égide de l’Association Française pour un Sport sans Violence et pour le Fair-Play. Une distinction amplement méritée pour la Catalane de Millas, dont la carrière de dirigeante a débuté en 1972 à l’Entente Sportive Montgeron XIII, en région parisienne. «C’est là-bas que j’ai découvert le rugby à XIII, quand mon fils, Didier, a pris à l’âge de six ans sa première licence», raconte Rose.

A retrouver dans le numéro d’Avril :

[email-download-link namefield=”YES” id=”3″]