Choisie parmi une dizaine de candidats et candidates, Lise M’foudi a été nommée manager de l’équipe de France féminine.

Son parcours, sa personnalité, sa formation professionnelle, sans parler de la nécessaire motivation, ont séduit Fabienne Albert, élue référente auprès du secteur féminin, au sein du comité directeur de la FFR XIII.

Née en région parisienne, Lise M’foudi, encore internationale militaire à XV en 2019, fer de lance du pack des Déesses de Saint-Estève – XIII Catalan ces deux dernières saisons, et qui vient de mettre un terme à sa carrière de joueuse, du moins en compétition, a longtemps défendu les couleurs du club de Villeneuve d’Asc, en Top 16 de rugby à XV.

Juriste de profession, installée à Perpignan depuis deux ans, elle est la maman d’Aaliyah, 23 ans, joueuse de rugby en Ardèche, Samuel, 18 ans (USAP Espoirs), Eddy, 16 ans, et Alan, 14 ans, tous les deux joueurs du XIII Catalan.

Sa découverte du rugby à XIII s’est transformée illico en “coup de coeur”.

“J’ai accroché d’emblée”, explique celle qui s’est tout particulièrement distinguée, l’an passé à Castleford, lors d’un match disputé avec les Déesses face aux “Tigresses” du Yorkshire.

“J’aime les challenges, d’où mon souhait d’occuper ce poste de manager auprès du XIII de France, où modestement j’ai pour ambition d’améliorer les structures déjà en place”, poursuit celle qui ne pratiquera plus le XIII qu’en loisir, “histoire d’éviter toute ambiguité” concernant son nouveau rôle au sein de la FFR XIII.

On ne peut que souhaiter bonne chance à celle qui est considérée, dans le milieu treiziste féminin, comme une sage, et qui par ailleurs vient en aide aux “Raiders” du Cameroun, dont la marraine est Lauréane Biville.