Salon a longtemps fait de la résistance.
Crédit Gérard Barrau

SALON – LYON-VILLEURBANNE 18-40

Salon : 3 essais Amraoui (14), Serre (53), Cotot (75), 6 T.

Lyon : 7 essais C. Niez (9, 67), Bertrand (20, 59), Aouadi (39), Avedikian (48), Hatubou (61), 6 T Ludosan.

Les fautes de main des visiteurs et la louable résistance des Provençaux ont retardé l’échéance, inéluctable.

Car les hommes de Sébastien Aguerra, plus athlétiques, ont logiquement usé physiquement leurs rivaux, faisant définitivement basculer la rencontre en leur faveur aux alentours de l’heure de jeu.

N’empêche, Salon n’a pas à rougir de cet échec, étant parvenu à trois reprises à franchir le rideau défensif adverse : d’abord par Richard Amraoui, ensuite par Romain Serre, servi par sa vitesse sur quarante mètres, enfin par Tom Cotot, parfait dans un rôle de slalomeur.

Lyon est en tout cas toujours mathématiquement en course pour la qualification.

Un très hypothétique salut qui ne peut passer que par un enchaînement de victoires, tout en tablant sur d’éventuelles défaillances de la part de Villefranche/Aveyron et Entraigues.

Pas gagné…