Kenny Edwards
Crédit Jean Roig

Entendu mardi soir par la commission de discipline de la RFL, le club des Dragons Catalans a obtenu gain de cause concernant trois de ses cinq joueurs préalablement suspendus, Kenny Edwards, Mickaël Simon et Brayden Wiliame.

Le premier risquait une peine de quatre matchs, suspecté d’avoir incité le public à vociférer, les deux autres (coup de tête, grade A, pour Simon, qui a démenti avoir effectué ce geste, placage dangereux, grade B, pour Wiliame, lequel a plaidé coupable) d’un match de suspension.

Ils sont finalement blanchis, et donc opérationnels pour le match de vendredi à Leeds.

A l’inverse, alors que la commission a observé le statu-quo pour Sam Tomkins, qui a plaidé coupable (trois matchs pour coup de poing), peu après 23h elle a alourdi la sanction frappant Mike McIlorum (qui a plaidé non coupable de placage haut), celle-ci passant de un à deux matchs.