On se souvient de José Dubourg président du Comité, parti trop tôt à la suite d’une longue maladie en novembre dernier. Jusqu’au bout, ce grand serviteur de notre sport s’est attaché à en défendre les valeurs. Il laisse derrière lui un grand vide.

Depuis, un groupe de passionnés a travaillé pendant des mois, pour relancer la vie du comité de Gironde. Une AG extraordinaire s’est donc tenue, post Covid-19 oblige, à la fin du mois de juin, pour élire un bureau et faire le point sur l’activité des quatre clubs girondins : La Réole XIII, Bègles XIII, Biganos XIII Fauteuil et les Girondins de Bordeaux.

Joueur, Entraîneur puis Manager, Marc PANABIERE fait le pari de relancer le comité :
“Je suis allé voir les présidents des clubs de Gironde pour leur faire part de mes motivations autour d’un projet départemental,  ce qui m’a conforté dans l’idée de relancer le comité. Je me suis entouré de personnes compétentes et de confiance, à savoir Fabienne MOGA en tant que secrétaire et Alain MARTIN pour le poste de trésorier notamment.”

L’homme aux multiples casquettes connait déjà ses objectifs. Il s’agira de faire un historique du comité ainsi que l’état financier de la situation, pour être opérationnel en septembre. Un audit va être réalisé afin de construire un projet qui se traduira par une convention d’objectifs avec Emmanuel FAUVEL (FFR XIII) pour renouer des liens avec tous les partenaires du territoire à commencer par le Comité Départemental Olympique et Sportif de Gironde, la DDJSCS, les différentes municipalités et le CDRVA. Dans un second temps, le but sera de travailler avec les scolaires, pour (re)développer le petit XIII, inclure l’arbitrage dans les écoles de rugby avec l’embauche d’un Agent Territorial de Développement et renouer avec le CNOSF, les CFA et enfin les partenaires institutionnels.

“Le chantier qui nous attend est conséquent. L’équipe qui m’entoure a les compétences nécessaires pour développer le XIII sur le département. On va consolider les places fortes du territoire. Ils ont l’amour du XIII chevillé au corps et sont conscients du travail qui les attend.”, nous confie le Perpignanais d’origine.

Pour devenir acteur du rugby en Gironde et soutenir le développement du XIII dans le département vous participer ici