Figure marquante de Saint-Estève XIII et du XIII de France dans les années soixante-dix, l’ancien demi d’ouverture puis entraîneur, José Calle, est décédé à l’âge de 75 ans ce mardi en début d’après-midi à l’hôpital de Perpignan, où il avait été admis récemment.

Personnalité particulièrement attachante, José, ancien rédacteur à la mairie de Saint-Estève, avait débuté sa carrière de joueur à l’USAP, avant de rejoindre Saint-Estève XIII, club avec lequel il fut sacré champion de France en 1971.

International à 26 reprises entre 1968 et 1977, ce demi d’ouverture de grand talent, technicien avisé, buteur précis, et redoutable défenseur, avait ensuite embrassé une carrière d’entraîneur, d’abord en club, puis à la tête de la sélection du Roussillon de France Rugby League, en 1995.

“Il avait été mon premier entraîneur à Saint-Estève, et c’était avant tout une belle personne, d’une grande simplicité”, a réagi Roger Palisses, lui-même ancien excellent demi d’ouverture tricolore, et qui partageait avec le défunt sa passion pour le rugby à toucher au sein du club des Nyn’s (anciens joueurs à XIII et à XV), comme pour le golf.

A son épouse, Jacqueline, sa fille Valérie, son fils Matthieu, et ses petits-enfants, le FFR XIII adresse ses condoléances émues.

C’est ce samedi à 10h30, en l’église du haut à Saint-Estève, située à proximité de l’agence de la Banque Populaire, avenue de Baixas, qu’auront lieu les obsèques de José Calle, ancien international et champion de France avec Saint-Estève XIII en 1971, puis lauréat de la Coupe de France Lord Derby la saison suivante.

Une cérémonie qui précédera un ultime adieu au crématorium de Canet-en-Roussillon, à 13h30.