Les Toulousaines championnes avec maîtrise

Plus d’expérience et de solidité collective d’un côté, plus de maladresses et de pépins physiques de l’autre : la finale du championnat de France Elite 1 a logiquement tourné à l’avantage des favorites, Toulouse Ovalie (22-8), qui succèdent ainsi au palmarès aux Bordelaises de Biganos, alors qu’en matchs d’ouverture Lyon-Villeurbanne a battu Montpellier 14-4 en finale de Division Nationale, et chez les cadettes Marseille s’est jouée d’Ayguesvives 52-36.

Une victoire méritée, les “Zoulouzen” ayant inscrit trois essais de plus que les Déesses, trop tôt diminuées par les blessures de l’ailière Morgane Richard et de la deuxième ligne Clara Tuffi, celle-ci atteinte au genou.

Et avec dans leurs rangs les cadettes Margaux Canal, Manon Llandry, Solène Dagues, les Catalanes ne pouvaient rivaliser avec le métier d’adversaires dotées, en plus, de quelques gabarits impressionnants.

Toulouse Ovalie menait ainsi rapidement 8-0, avant de concéder un essai de Portia Aspinall peu avant la pause, et la puissance physique des Toulousaines prenait de plus en plus le dessus, en seconde période, alors que le XIII Catalan – St Estève perdait sur blessures trois autres joueuses, Cristina Song-Puche (genou), probablement forfait pour les tests des 21 et 24 juin contre l’Angleterre, Margaux Canal et Portia Aspinall.

Reste que les Déesses ont livré un authentique combat, face à des Toulousaines couronnées par une saison exemplaire, et ayant habilement maîtrisé cette finale d’un niveau plus qu’appréciable.