Accueil » Actualité Internationale » Super League » Dans l’intimité de Christian Cozza

Dans l’intimité de Christian Cozza

TONY FAIRBURN-GRAHAM AITKEN et CHRISTIAN COZZA

Christian, à droite sur la photo, en compagnie de ses complices anglais, Graham et Tony. RMD Agency

International cadet et junior, pilier de devoir aux allures, parfois, de trois-quart centre, Christian Cozza a rempli toutes les cases – de joueur à président, en passant par éducateur et entraîneur – à La Réole, le club de son coeur, et fait un passage remarqué à l’AS Carcassonne.

Homme à tout (bien) faire des Dragons Catalans depuis 2007, la logistique n’a pour lui aucun secret.

On a souhaité en savoir plus sur “Couscous”, 53 ans, frais comme un gardon et connu comme le loup blanc de Tonneins à Leeds. Pour ce, il s’est livré, en toute intimité…

“Mes débuts”

“Nous habitions à Puch d’Agenais, à dix kilomètres de Tonneins, c’est donc tout naturellement que j’ai chaussé mes crampons à l’UST, à l’âge de 10 ans. Avec, comme éducateurs, Robert Sazy, et Louis Bresolin, lequel m’a suivi jusqu’en juniors. A 18 ans j’ai disputé quelques rencontres en équipe fanion, puis bien que contacté par Villeneuve-sur-Lot, j’ai opté pour l’AS Carcassonne, où j’ai joué deux saisons, jusqu’à 22 ans, avant de rejoindre La Réole.”

“Ma famille”

“J’ai une fille, Vanessa, 31 ans, deux fils, David, 29 ans, 3è ligne ou centre de La Réole, Mathieu, 12 ans, demi au XIII Catalan depuis cinq saisons, et une petite-fille, Eléoane, 2 ans et demi. Mon épouse, Sylvie-Laure, native de Marmande, est Officier de Police Judiciaire au commissariat de police de Perpignan.

J’ai une soeur, Brigitte, et deux frères, Serge, mon ainé d’un an, qui a été junior à Tonneins, et Thierry, qui a douze ans de moins, et a fréquenté l’école de rugby de Tonneins.”

“Mes amis”

“Bernard Leys et “Mirotte”, sa femme. Ancien joueur de La Réole, il était aussi un collègue de travail à la mairie de la commune, avant mon arrivée à Perpignan. J’ai joué aussi avec son fils, Sébastien.

Alain Vergniol, qui jouait encore à La Réole la saison passée.

Thierry et Béatrice Herrero, de Baho.

Les époux Duveau, de Bompas.”

“Mon parcours”

“J’ai eu le plaisir de côtoyer, à Carcassonne, les Christian Baile, Didier Bernard, Thierry Buttignol, José Moya, Raymond Toujas, Jean-Paul Rivière, José Moya, Manu Caravaca, “Pique” Garcia, Guy Alard, Adolphe Alesina, Marc Palanques…, avant de ne pas donner suite aux sollicitations du FC Lézignan et du RC Narbonne, pour signer à La Réole, où je jouais encore à… 46 ans. J’y ai créé, avec Robert Bayle, l’école de rugby, où sont passés les trois frères Bentley, Valu, Andrew, Kane, alors que j’ai joué aux côtés d’Andy, leur père, et de l’Anglais Steve Lane, que j’ai retrouvé par hasard à Leeds, l’an passé.

Avec Tonneins, j’ai été international cadet avec une victoire sur l’Angleterre en Avignon, pour ma première sélection aux côtés entre autres de “Babar” Torrès, issu lui aussi d’un modeste club, Le Mas d’Agenais, puis junior en compagnie, notamment, des frères Laforgue, Jean-Jacques Naudo, Bernard Guasch, Christian Maccali, Guy Delaunay, Pierre Vergès.

Avec La Réole, j’ai été champion de France Nationale 2, vainqueur en finale de Saint-Hippolyte, à Plaisance du Touch, remporté la Coupe de France de la catégorie à Auterive, face à Villegailhenc, et perdu une finale du Groupe B contre Roanne, à Lézignan.”

“Mon regret”

“En mai 1981, nous étions qualifiés pour la finale de la Coupe Lord Derby, avec l’ASC, que nous n’avons hélas pu disputer, car annulée après les incidents de la finale du championnat, une semaine plus tôt.”

“Mes envies”

“Je rêve, en qualité de treiziste dans l’âme, de voir Mathieu, mon fils, devenir un jour joueur professionnel, son objectif. Ce serait pour moi un aboutissement, après avoir effectué le choix de venir m’installer en Roussillon. J’ai aussi envie que les Dragons continuent de m’accorder leur confiance, et d’avancer avec eux.”

“Mes loisirs”

“Pétanque et Vélo Tout Chemin, tout ce qui à la télévision relève du sport, comme le cyclisme, le tennis, les JO, et… la bonne chère.”

Partager cet article
Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on email
Email
Share on whatsapp
WhatsApp

Laisser un commentaire