Accueil » Le retour de Marc Bourrel, l’inspecteur du beau jeu

Le retour de Marc Bourrel, l’inspecteur du beau jeu

LIMOUX_2 

Photo RMD Agency

“Je n’ai pas changé”, chantait Julio Iglesias… Même chose concernant Marc Bourrel. Douze ans après sa dernière saison comme entraîneur du XIII Limouxin, le débit de paroles, chez lui, est toujours aussi rapide. Et l’enthousiasme, intact. Une qualité que l’inspecteur du beau jeu avait su inculquer à ses troupes, lesquelles pratiquaient ce rugby enjoué, gage d’un spectacle qu’il compte bien proposer à nouveau, en 2012-2013, à la barre du club de ses débuts, comme joueur. Marc Bourrel, entraîneur en Fédérale du RO Castelnaudary et de Limoux XV, ces dernières années, retrouve avec le plaisir que l’on devine Mickaël Murcia, rescapé de la demi-finale du Championnat perdue au printemps 2000 face à Saint-Estève XIII. Les autres découvriront peu à peu un technicien adepte du rugby de mouvement, qui guida les Espoirs “rouge et noir” jusqu’en finale de la Coupe, avant de diriger l’équipe fanion trois saisons durant.”

Quand les entraînements ont-ils repris, à Limoux ?

“Voici déjà un mois, sous la conduite de Malik Boudjerra, un garçon passionné, avec lequel j’aurai le plaisir de travailler, et du nouveau préparateur physique Laurent Lucchèse. Me concernant, j’ai repris ce lundi soir, l’accord avec les dirigeants ayant été conclu la semaine passée.”

Combien de joueurs étrangers comptera Limoux, cette saison ?

“Ils seront cinq, en tout. Seuls Phil Ramage et Sam Key ont été conservés. Ils seront rejoints par Scott Blanch, un jeune arrière ou demi d’ouverture australien dont on dit le plus grand bien, et, j’espère, par deux avants. Avec Nicolas Munoz et Mathieu Alberola, et le gros des joueurs de l’exercice précédent, nous devrions posséder un effectif de 26 éléments. Pour des entraînements en commun avec les juniors, le projet sportif s’adressant à tous.”

Un mot sur le parcours des Limouxins, la saison dernière ?

“Les résultats parlent d’eux-mêmes, l’équipe n’étant pas parvenue à se qualifier pour les play-off.”

Parmi les juniors, quels sont ceux capables d’évoluer en “première” ?

“Le talonneur Florian Bousquet, prometteur, et sept ou huit juniors dernière année (J4) postuleront, sachant que par match trois parmi eux seulement seront autorisés à évoluer en juniors. A eux de tout faire pour tenter de s’imposer, sachant également que nous aurons pour équipe réserve l’entente Preixan – Le Lauquet.”

Quelle est votre philosophie du jeu ?

“Elle n’a pas changé. Ma référence est le Saint-Estève de Jacques Jorda puis de Patrick Wozniack, et je note que ce club est toujours dans le vrai, vu ce que propose la réserve des Dragons. Je souhaite voir mon équipe pratiquer un rugby dynamique, fait de déplacement et de vitesse. Qu’elle joue là où il y a le moins de défenseurs, en face, avec des avants qui sortent les ballons. Ce qui ne signifie pas que les autres ont tort. La preuve avec l’AS Carcassonne, qui a réussi le doublé, en se basant sur le jeu dans l’axe de ses avants, et sur sa discipline. Elle avait les joueurs pour cette méthode là.”

Pour quel objectif ?

“Tout ne se fera évidemment pas en une saison. Avec les Espoirs limouxins, nous avions mis trois ans avant de disputer une finale.”

Des matchs amicaux au programme ?

“Le samedi 1er septembre, nous accueilleront Pia, qui sera en stage à la base nautique de Quillan, et une semaine plus tard Toulouse Broncos.”

Partager cet article
Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on email
Email
Share on whatsapp
WhatsApp

Laisser un commentaire