Accueil » Lézignan – Avignon, la vitesse comme mot d’ordre

Lézignan – Avignon, la vitesse comme mot d’ordre

AVIGNONBISSIÈRE 

A Lézignan, qui a connu beaucoup de changements durant l’inter saison, notamment avec le départ de joueurs clés comme Jye Mullane, Kane Bentley, Florian Quintilla, arbore un nouveau style, en ce début d’exercice, comme l’explique l’entraîneur chercheur Aurélien Cologni : “Nous adaptons notre système de jeu aux joueurs que nous avons sous la main, c’est pourquoi on devrait aller, avec cet effectif rajeuni, vers plus de mouvement, et moins de puissance.”

La preuve avec le travail proposé par le nouveau préparateur physique Guillaume Ollivier, fait d’appuis et d’évitement.

La sensation Fifita

Et si le coach du Feuceuleu a le sourire, à quelques jours d’affronter Avignon, “une équipe elle aussi différente de celle de la saison passée, et qu’on dit moins bien armée, ce dont je ne suis pas certain”, c’est qu’il perçoit “beaucoup de fraîcheur mentale”, au sein d’un groupe “certes moins fourni en quantité, mais en tout cas particulièrement concentré.”

“Le nouvel élan”, dont se félicite l’ancien avant du XIII de France, devra se concrétiser par une victoire, le FCL étant forcément attendu devant son public, et la présence de David Fifita (en attendant la venue d’un autre pilier en remplacement de Lamont Bryant, qui s’est désisté) sera un atout précieux, vu ce que le jeune Australien a démontré, samedi dernier contre Baho, en amical.

“Arrivé le jeudi après un périple de 33 heures, il s’est entraîné le soir même, a tenu à jouer le samedi, et on a pu constater sa capacité à créer des dégâts dans une défense, son intelligence dans le jeu, sa faculté à changer de direction et à opérer sur les extérieurs”, explique Aurélien Cologni. “Il me fait penser à Artie Shead, les appuis en plus”.

David Fifita, qui peut également jouer au centre, passera en tout cas le premier test de sa nouvelle carrière en France, au sein d’une équipe qui retrouvera en son sein le virevoltant Anthony Carrère, rétabli d’une contracture abdominale, mais privée de Thibaut Ancely, qui reprend l’entraînement en fin de semaine.

Jeunesse et envie

Pour ce premier match que le SOA abordera “sans pression, vu qu’il se déroule à Lézignan”, estime Renaud Guigue, l’entraîneur provençal aurait préféré s’appuyer sur Joris Cagnac, mais ce dernier s’est luxé un doigt, et il est de ce fait très incertain, alors que Guillaume Bonnet (à la disposition du club jusqu’à son départ pour l’Australie, début décembre en compagnie de Tony Gigot) doit encore purger deux matchs de suspension.

Reste que si l’équipe “risque de manquer d’un peu de poids, devant”, elle espère compenser par “l’envie” que l’ancien arrière tricolore a constaté chez elle, depuis la reprise des entraînements.

Un ensemble qui comptera peut-être un renfort supplémentaire, d’ici quelques semaines (“on fera le point après cinq rencontres”, note Renaud Guigue), et qui en attendant espère voir grandir Jonathan Meads, “un demi jeune, qui doit trouver sa place au sein du groupe, mais habile, et doté d’une super mentalité”.

Une chose est sûre, une part d’inconnu sera levée au soir de ce deuxième match du “Magique Week-End”, “le fait d’avoir battu Montpellier de cinquante points et Carpentras de soixante-dix n’ayant révélé que peu d’indications”, mais Lézignan et Avignon auront déjà bien des atouts à faire valoir, et le spectacle devrait être au rendez-vous.

Partager cet article
Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on email
Email
Share on whatsapp
WhatsApp

Laisser un commentaire