Accueil » Pia n’était pas à son niveau

Pia n’était pas à son niveau

Finale 2012 (45)

Pourquoi le cacher ? On s’attendait à mieux, bien mieux même, de la part d’une équipe restant sur une très longue série de victoires, et ayant écrasé la compétition de tout son poids, depuis le mois de janvier, seul… Carcassonne ayant sensiblement soutenu la comparaison.

Pourquoi cacher, donc, que samedi à Narbonne, seuls Maxime Grésèque, Ben Vaeau, Anthony Carrère, et à un degré moindre Broderick Wright, ont évolué à leur (haut) niveau ?

Pourquoi cacher que Scott Porter, Mark Cantoni, Dustin Cooper, trois éléments essentiels de leur formation, ne furent, à quelques exceptions près pour le premier, que l’ombre d’eux-mêmes ?

Partager cet article
Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on email
Email
Share on whatsapp
WhatsApp

Laisser un commentaire