Accueil » Actualité Elite » Elite 2 » Une défaite ne remettant pas en cause l’objectif de Tonneins

Une défaite ne remettant pas en cause l’objectif de Tonneins

TONNEINS1 

Photo Emmanuel Bouchasson

Ce match des frères (Radouane et M’hamed Djalout) contre les cousins (Erwin et Peter Escoder) a logiquement tourné à l’avantage de Palau, grandissime favori pour le titre à l’image de Baho, mais en dépit du score sans appel (48-4), les visiteurs ont prouvé qu’ils sont dans le vrai, côté méthode de jeu. Ce que ne manquait de signaler Yannick Brousse, un cadre palauenc contraint au repos forcé (début de pubalgie) : “Au match aller c’était la même chose, Tonneins s’appuie sur un rugby aéré, à l’influence villeneuvoise, question de culture.”

Hakim Miloudi intouchable

Mais une culture sans récolte, sous un ciel gris, les Catalans n’ayant jamais été contrariés, les absences de Mickaël Van Snick (blessures à répétition aux deux cuisses), Arthur Anger (genou), Christophe Canal (coup à la face), Alexandre Labarchède (épaule), Raphaël Ousty (saison terminée après une opération du genou), et Adrien Georget (pubalgie) n’ayant pas arrangé les affaires d’un ensemble cependant renforcé par trois joueurs de Villeneuve-sur-Lot, Mathieu Djerbani, Erwin Escoder, Kevin Gautier.
Car en face, même sans Sébastien Terrado (déchirure à la cuisse), Palau est supérieurement armé, notamment avec Rémi Marginet, qui retrouvait pour l”occasion la compétition après son opération du ménisque, et l’exceptionnel Hakim Miloudi, auteur du premier essai de la rencontre, après 70 mètres de course ponctuées d’une feinte de passe et d’un cadrage débordement.
Trop de talents, donc, côté local, pour ne pas voir les Tonneinquais jouer les utilités, avec une seule conclusion, signée Erwin Escoder, sur interception de 80 mètres.
Co-président du club visiteur, en compagnie de son cousin germain Louis Bresolin, Alain Garin reconnaissait d’ailleurs volontiers que ses protégés
“marquent actuellement le pas, car privés de joueurs cadres comme Christophe Canal, après un excellent départ en championnat.”
Une lourde défaite, en tout cas, qui à ses yeux ne remet pas en cause l’objectif fixé en début de saison, à savoir “une place de 3è ou 4è synonyme de quart de finale à domicile.”

La formation des jeunes, une priorité

Voilà qui récompenserait un club soucieux de la formation des jeunes, sous la houlette du précieux Louis Bresolin, avec trois équipes dans la catégorie benjamins, et des juniors alimentant fréquemment l’équipe fanion, à l’instar du centre Paul Marcon, fils de Serge, une gloire de l’UST, tout juste 17 ans, et un bel avenir devant lui. “Nous avions cinq juniors présélectionnés en équipe de France juniors, à l’automne dernier, nous nous appuyons également sur une talentueuse génération de minimes, et nos juniors nationaux sont deuxièmes du classement derrière Toulouse, intouchable”, apprécie Alain Garin, heureux par ailleurs des “excellentes relations nouées avec Villeneuve-sur-Lot”, dont Tonneins est l’équipe réserve.
Une équipe qui, ce dimanche, a vite compris à quelle sauce elle serait mangée, une feinte de corps de David Berthezène offrant aux Broncos un deuxième essai, même si ensuite Kevin Gautier échouait en force, si Miloudi sauvait son camp sur une passe au pied dosée, si Erwin Escoder faisait le spectacle sur une distance de 45 mètres, après un “cadrage débor” d’école, si Kevin Gautier de nouveau se signalait à son avantage sans trouver à son côté l’indispensable soutien, et si, enfin, Vincent Fouga gâchait à son tour une occasion d’essai (25è).

Le réalisme était catalan

Autrement plus réalistes, les Catalans trompaient une troisième fois la défense adverse, grâce à Flavien Payré, qui alertait Rémi Marginet, celui-ci se fendant d’une passe en or dont profitait Hakim Miloudi. Erwin Escoder (vaine échappée) et Jérôme Hermet, qui avait tenté de s’infiltrer, étaient moins heureux en fin de première période, et à 16-0 à la pause, le suspense était depuis longtemps parti en fumée. Mais Palau avait décidé de donner un maximum de rythme à la rencontre, si bien que Rémy Prunac concluait un brillant mouvement collectif. Décidément incapables de finir correctement des actions au départ savamment élaborées, les Lot-et-Garonnais voyaient plus tard Nicolas Hermet échouer en force (55è), alors qu’un en avant d’Erwin Escoder privait Paul Coutenceau d’un possible essai.
Et c’était Palau qui déroulait : hat-trick de Maxime Barcia (d’abord au relais du duo Guillaume Aggery – Julien Touxagas, ensuite en soutien du même Aggery, enfin sollicité par Miloudi), essais de Marginet, qui enrhumait la défense visiteuse, avant de conclure son lumineux une-deux avec Charles Pilate.
Tonneins est dans les clous au classement, mais Palau c’est la taille patron.

LA FICHE TECHNIQUE
Elite 2
PALAU – TONNEINS 48-2
Mi-temps 16-0
Arbitre : Jean-Louis Daniel
Palau : 9 essais Hakim Miloudi (7, 35), Berthezène (10), Prunac (43), Barcia (58, 74, 78), Marginet (67, 70), 6 transformations Marginet.
Tonneins : 1 essai Erwin Escoder (61).

PALAU : H. Miloudi – Radouane Djalout, M’hamed Djalout, Touxagas, Mignard – (o) Marginet, (m) Aggery – Mauretta, Berthezène, Sébastien Amigas – Pilatte, Blasi – Maxime Guasch.
Sont entrés en jeu : Payré, Rieux, Prunac, Sylvain Amigas.
TONNEINS : Erwin Escoder – Ponthoreau, Ofanowski, Marcon, Coutenceau – (o) Jérôme Hermet, (m) Valentin Marot – Nicolas Hermet, Gauffre, Sabatié – Kevin Gautier, Garin – Mourer.
Sont entrés : Jatz, Mothes, Fouga, Peter Escoder.

TONEINSALYON(1)

Partager cet article
Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on email
Email
Share on whatsapp
WhatsApp

Laisser un commentaire