Rompu aux joutes de Super League depuis déjà de nombreuses saisons, Benjamin Garcia, à seulement 24 ans, est l’un des joueurs les plus expérimentés du XIII de France, dont il est le vice-capitaine aux côtés de Jason Baitieri.

Formé à Apt, puis au SO Avignon, passé par Wynnum, la réserve de Brisbane Broncos, et par Penrith Panthers, ce deuxième ou troisième ligne de combat, impressionnant en défense face au Liban, et impressionnant tout court contre les Kangourous (103 mètres en 11 courses avec le ballon, 36 plaquages), aborde avec un détachement trompeur le match de dimanche à Perth.

Car chez « Benji », la sérénité n’exclut surtout pas la motivation.

Dans quel état d’esprit abordes-tu le duel contre l’Angleterre ?

« Je ne crains pas les Anglais, surtout quand on vient d’affronter les Aaron Woods, David Klemmer, Reagan Campbell-Gillard. On peut réaliser quelque chose de bien, vu notre première mi-temps face à l’Australie, mais il nous faudra rentrer correctement dans la partie ».

Laquelle se disputera sans ton ancien coéquipier à Perpignan, Elliott Whitehead…

« Voilà un joueur qui a progressé, depuis qu’il a quitté les Dragons Catalans. Il est devenu incontournable à Canberra Raiders. Il s’accroche toujours, il vaut quarante plaquages par match, il est redoutable par ses courses et son jeu avec le ballon, vraiment complet, donc ».

Surpris de te retrouver en face de Ben Currie, dimanche ?

« Un peu, oui, car il a été blessé pratiquement toute la saison 2017 avec Warrington (seulement deux matchs disputés en juillet). Mais il avait été performant fin 2016 dans le Super 8s, et donc retenu pour la première fois, en suivant, dans le squad anglais. Et comme pour cette Coupe du monde Wayne Bennett a conservé le même groupe, il a honoré sa première sélection le 27 octobre, contre les Kangourous, puis a enchaîné face au Liban… »

Quel est le meilleur deuxième ligne que tu as rencontré, cette année en Super League ?

« Ben Murdoch-Masila, avec Salford. Il jouera à Warrington en 2018. Il est grand, solide, et bon ballon en mains ».

Les deuxièmes lignes australiens ont fait fort, vendredi dernier…

« En effet, Wade Graham a inscrit quatre essai et a été désigné « joueur du match ». Felise Kaufusi a affiché sa solidité, et Tyson Frizell est un joueur dur, avec des appuis. Tous les trois ont été difficiles à plaquer ».

As-tu eu l’occasion de croiser quelques-uns de tes anciens coéquipiers australiens, depuis ton arrivée ici, mi-octobre ?

« J’ai rencontré plusieurs fois Josh Mansour, lors de notre séjour à Canberra, et j’ai pu discuter avec Reagan Campbell-Gillard. J’ai joué avec les deux à Penrith, mais je n’ai pas pu revoir Charlie Gubb, mon ancien coéquiper à Wynnum, qui vient de quitter les New Zealand Warriors pour rallier Canberra Raiders ».

PARTAGER

2 Commentaires

  1. comme à son habitude, Ben est un de nos meilleur ‘fer-de-lance’, et de surcroît souvent opte pour l’offensive,donc le prototype du joueur-coureur que nous nécessitons pour l’avenir.

LAISSER UN COMMENTAIRE