Accueil » Actualité Nationale » Arbitrage » Francis Desplas: ” Quelqu’un de très exigeant”

Francis Desplas: ” Quelqu’un de très exigeant”

De qui est composée la Commission Centrale de l’Arbitrage ? Comment fonctionne-t-elle ?

Nous sommes en tout 7 membres à composer cette Commission et tous sont d’anciens arbitres. Chacun à une mission bien définie. Les arbitres sont classés par catégories : Elite, catégories I et II, plus les arbitres régionaux et les aspirants jeunes. Cinq arbitres composent la catégorie Elite, qui arbitrent tous les matchs, treize en catégorie I, certains d’entre eux peuvent prétendre à diriger des rencontres en Elite 1, mais majoritairement évoluent en Elite 2 et douze pour la catégorie II qui dirigent la DN1 et les juniors élites. Les arbitres ont l’obligation de participer à plusieurs stages nationaux au cours desquels sont travaillés le physique, la technique et l’application des directives, consignes et l’analyse des vidéos. De plus, chaque mois, tous les arbitres se doivent de participer à une réunion de formation organisée par leur responsable régional suivant des plans de travail organisés par la CCA.

En quoi consistait votre dernier stage ?

Nous avons fait le stage habituel de début de saison les 3, 4 et 5 septembre à Gruissan. Le bilan de la saison écoulée, travail sur les nouvelles directives et consignes qui devront être appliquées cette saison et aussi les tests physiques. Nous travaillons à partir des consignes établies par la Super League, cela permet aux clubs et aux joueurs internationaux d’être arbitrés de la même façon et nos arbitres, qui dirigent des rencontres internationales avec les mêmes directives.

Vous parliez de bilan. Quel est donc celui que vous avez tiré de la saison passée ?

Je suis quelqu’un de très exigeant donc jamais pleinement satisfait. Il est impératif qu’un arbitre soit en bonne condition physique, c’est la base de la réussite. Des erreurs, il y en aura toujours. Arbitrer nécessite de la rigueur et un investissement personnel important. Pour réussir il n’y a pas de secrets, il faut bosser sans relâche et se remettre en question à chaque match. J’aurais peut-être aimé plus d’investissement de la part de certains. Sur le plan national nous avons assuré un maximum de matchs, une dizaine n’a pas eu d’arbitres.

Comment désignez-vous les arbitres ?

Je fais les désignations durant la saison des arbitres Elite 1, Elite 2, DN1 et juniors Elite soit 19 matchs par week-end plus les juges de touche, en fonction de la prestation et des analyses que nous faisons. Avec les arbitres élite nous nous réunissons une fois par mois pour analyser ensemble les vidéos, que les arbitres ont déjà visionné. Pour les matchs internationaux et les finales nous nous concertons. Pour les autres catégories, les arbitres analysent aussi les vidéos expédiées par les clubs et sont suivies par le responsable CCA de la catégorie en question.


Est-il difficile de trouver des arbitres ?

Un gros travail de recrutement a été fait il y a de ça 4 ans. Aujourd’hui, nous avons un effectif qui stagne, et, comme dans la plupart des sports, nous manquons d’arbitres dans certaines régions comme l’Aude et les PO qui ont un championnat régional bien fourni. J’ai fait une circulaire à tous les clubs, Ligues et Comités pour prévenir et pour qu’ils nous aident. Nous demandons à des joueurs, éducateurs qui le souhaitent de suivre une formation et quand ils sont libres avec leurs clubs d’arbitrer. Ils ont la même autorité qu’un officiel et ils sont aussi rémunérés de la même façon.

Suivez-vous la carrière de Thierry Alibert ?

Bien sûr. Nous communiquons pratiquement chaque semaine et je lui ai rendu visite à Leeds cette saison. Il a été présent à chaque journée de championnat et a réalisé de très bonnes performances. Son contrat est prolongé pour 2011. Thierry a fait de gros sacrifices pour être à ce niveau, un exemple à suivre. Il y a aussi Mohamed Drizza qui, cet été, a dirigé huit matchs de Championship, avec le match au sommet entre Halifax et Widnes en direct sur Sky. Peut être sera-t-il le prochain arbitre français à poser ses valises sur le sol anglais …. Il y a aussi J. Pereira à la touche qui a déjà un palmarès remarquable. D’autres suivront, c’est une grande satisfaction pour la CCA, cela prouve que nos arbitres ont des qualités et sont reconnus aussi de l’autre côté de la Manche et aux Antipodes.

Partager cet article
Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on email
Email
Share on whatsapp
WhatsApp

Laisser un commentaire