Aurélien Cologni dernièrement à Port-Barcarès, pour l’hommage rendu au regretté Sébastien Rodriguez.

Aurélien Cologni a utilisé quinze joueurs du groupe “suivis”, sur les seize à sa disposition (Romain Puso souffrait d’une légère élongation, “et il n’était pas question de prendre un risque, le concernant”), dernièrement face au XIII de France U19.

Une opposition qui a globalement satisfait le sélectionneur des Bleus, lequel sera assisté, dans l’hémisphère sud, par Thierry Dumaine et John Elias.

Entretien.

Qu’avez-vous travaillé en priorité, lors de cette rencontre ?

Nous avons apporté des modifications, dans le jeu mis en place en équipe de France depuis ans. Nous avons donc insisté sur le mouvement autour du deuxième pivot, afin d’améliorer l’exécution, les courses, sur les extérieurs.

Que peux-t’on retirer de plus ?

On a constaté un peu de déchets, mais il était intéressant de voir les joueurs à l’oeuvre dans une situation proche d’un véritable match.

Comment se sont comportés les U19 ?

Je les ai trouvé studieux dans le jeu, et en même temps capables de pratiquer un rugby débridé quand le besoin s’en fait sentir. Il existe, au sein de ce groupe, des joueurs de tempérament. C’est un terreau dans la perspective de la Coupe du monde 2021, avec pour l’heure deux ou trois candidats potentiels.

As-tu déjà en tête les dix-sept joueurs qui disputeront le World Cup 9’s à Sydney ?

En grande partie, oui. Seize joueurs seulement seront utilisés lors de cette compétition, le dernier préparera avec nous les deux matchs suivants contre la Western Province et les Kangourous U23. Le 8 octobre à Port-Barcarès seront rassemblés les sélectionnés pour la Coupe du monde à IX (18-19 octobre), puis le 10 et le 11 les sept joueurs qui seront du deuxième voyage.

Le Match des Origines, dimanche prochain à Saint-Estève (16h), servira-t-il d’ultime sélection ?

Sans aucun doute. Des joueurs comme Arthur Mourgue, Justin Sangaré, et Louis Jouffret, lequel fait partie depuis deux ans du groupe de joueurs suivis, y participeront. Et ce ne sont pas les seuls concernés par une éventuelle sélection pour le double rendez-vous international de l’automne.

Tony Gigot fera-t-il partie des joueurs retenus ?

Il n’a pas encore pris de décision définitive, concernant le choix de son futur club. La liste sera communiquée le 1er octobre, et nous trancherons à ce moment là.

Les forfaits de Morgan Escaré, Ben Garcia, Benjamin Jullien, Mickaël Goudemand, Fouad Yaha, Julian Bousquet, Théo Fages, Bastien Escamilla, ne sont-ils pas malvenus, à deux ans de la Coupe du monde ?

Il y a les blessés, et les autres… Je me pose la question de savoir si, en France, nous voulons une équipe de France forte, ou pas.

Quelle impression t’a fait le TO, samedi à Toronto ?

Je lui souhaite de battre Featherstone dimanche, pour ensuite retrouver le Wolfpack en finale, lequel  a fait une forte impression. Les deux équipes se sont rendues coup pour coup durant le premier quart d’heure, marqué par une grosse intensité. Puis les Toulousains ont craqué à droite. Par ailleurs, même s’il a inscrit trois essais, Mark Kheirallah a été plutôt efficacement muselé par Toronto, qui a joué adroitement au pied afin d’éviter au maximum les contre-attaques. Le Wolfpack est visiblement en belle forme, l’ensemble est complet dans toutes les lignes, mais il n’est pas à l’abri d’un jour sans.

Le staff des Bleus au Nine’s

Aurélien Cologni, Guy Laforgue manager, Thierry Dumaine coach assistant, John Elias coach assistant, Loïc Carpène préparateur physique, David Avenard kiné, Patrick Priels médecin, Klifa Bergal intendant.

Le DTN Jacques Pla accompagnera les joueurs supplémentaires retenus pour les matchs contre la Western Province et l’Australie U23.