Elue voici un mois Miss international Occitanie – Pays de Thau, elle disputera la finale nationale, le 2 juin à Roubaix, parmi une bonne trentaine de candidates, et en cas de victoire, elle s’envolera ensuite pour le Japon, terre d’élection, cette année, de ce concours auquel participent 80 pays.

La Montpelliéraine Inès Gocel est donc Reine de beauté, mais également fan de rugby à XIII, un sport qu’elle a pratiqué l’espace de trois saisons chez les Diablesses, voici quelques années, avant de mettre sa passion entre parenthèses, en raison de ses études, et de la rédaction d’un mémoire.

Son poste, à l’époque ?

Vous ne devinerez jamais ! “Cela peut paraître surprenant, sourit-elle, mais c’est pilier que je voulais être, sur le terrain, car j’aime avant tout le contact physique”, raconte celle qui glissait aussi, parfois, jusqu’à l’aile.

Il y avait en tout cas longtemps qu’elle avait découvert le rugby.

“On y jouait à l’école, en primaire, et une fois en Terminale, j’ai choisi cette option”. Laquelle la conduisit, ensuite, jusqu’aux Diablesses de Montpellier.

“Aux côtés de Bettina, qui a arrêté dernièrement, en raison de blessures à répétition, et de Bubu et Mayan, qui sont encore là aujourd’hui, et que je compte bien rejoindre la saison prochaine”.

Car un nouveau déclic s’est produit, récemment.

“En qualité de Miss, j’ai été invitée, il y a peu, à donner le coup d’envoi du match Montpellier – Cavaillon, et cela m’a donné envie de reprendre d’abord les entraînements avec l’équipe, puis plus tard la compétition”.

Car si Inès a pratiqué aussi le badminton, l’espace de trois ans au collège, de même que l’équitation ou la course à pied, “c’est surtout les sports d’équipe que j’affectionne”, dit-elle

Et le XIII en particulier. “J’aime me défouler, et à travers cette discipline on dépense un maximum d’énergie”.

“L’esprit d’équipe, aussi, me manque”, signale la jeune manipulatrice en électro-cardiologie, au Centre de Lutte contre le Cancer de Val D’Aurelle, à Montpellier.

En attendant de renouer “avec ce sport qui me correspond le plus”, elle s’entretient physiquement via des chorégraphies de danse pop, tout en préparant une élection qui lui tient tant à cœur.