Tout n’est pas perdu, puisqu’il reste encore cinq rencontres à disputer d’ici la fin de la phase de classement, mais force est de reconnaitre que malgré le point de bonus largement mérité empoché samedi, l’avenir des Broncos Catalans s’est assombri. A moins que l’arrivée prochaine de l’ex trois-quart de Pia et de Lézignan, Anthony Carrère, qui a terminé brillamment sa saison avec Céret (Fédérale 1), ne relance la côte d’une ensemble qui samedi paraissait avoir le match – et son destin – en mains, avant de sombrer sur la fin d’un duel haletant.

Trois autres quinzistes dans le viseur

Palau, qui fait par ailleurs les yeux doux à trois autres joueurs venus du XV, l’ailier Jean-Baptiste Bousquet (ex Salanque Côte Radieuse, Fédérale 2), Thomas Margail et Nicolas Crouilles (Prades, Fédérale 2), se doit désormais de faire mieux, le week-end prochain à domicile, contre un concurrent direct, Saint-Gaudens, qui lui a raflé les quatre points mis en jeu lors de ce Magic Week-End.

Mieux, par exemple, qu’un début de match ayant permis au Catalan de Toulouse, Romain Pallarès, de s’infilter dans la défense adverse, au bout d’une longue séquence de domination.

Mais comme les Broncos toulousains n’étaient pas non plus exempts de reproches, un en avant de Cyril Fargue près de son en but offrait à François Thérésin l’occasion d’égaliser. Sans Kane Bentley mais avec panache, Toulouse faisait cependant toujours face, même après avoir concédé un autre essai, imaginé par Amine Miloudi et marqué par Alexandre Doutres, percutant sur le coup.

Puis une géniale passe décroisée, au pied, de Rémy Marginet, faisait l’affaire de Thérésin, “Margi” enfonçant ensuite le clou sur pénalité (18-6).

Palau perd trois avants

Mais les choses alors se gâtaient pour les Catalans, démunis aux avant-postes (pertes de Omar Djalout à la 41è, Julien Bernard à la 63è, Nourdine Sebea trois minutes plus tard). Certes, une passe superbe de Marginet pour le finisseur hors pair Miloudi, pour une conclusion de 70 mètres, faisait croire aux Palauencs que c’était arrivé (47è). Et plus encore quand Théo Lardot, immense sur l’action, allumait une attaque ponctuée par Jordi Jimenez 26-6, 53è), mais Toulouse n’avait pourtant pas dit son dernier mot.

La preuve, Justin Sangaré et Justin Bouscayrol, tous les deux en force, rallumaient la flamme, puis le même Bouscayrol en remettait une couche sur sortie de mêlée, et enfin Joseph Thérond et Nicolas Bianchini préparaient le terrain pour Pierre-Jean Lima : 26-26.

Le coup de grâce était porté par Charles Bouzinac, giclant au ras du tenu. C’est dire si les Toulousains avaient fait fort, lors des dernières vingt minutes de ce match fou.

LA FICHE TECHNIQUE

Palau – Toulouse Broncos 26-32

Mi-temps  18-6.

Arbitres : Benjamin Casty et Stéphane Vincent.

Palau : 5 essais Thérésin (18, 31), Doutres (29), A. Miloudi (47), Jimenez (52), 2 transformations (18, 31) et  1 pénalité (39) Marginet.

Toulouse : 6 essais Pallarès (14), Sangaré (55), Bouscayrol (58, 71), Lima (73), Bouzinac (77),  4 transformations Bouzinac (14, 58, 71, 77).

PALAU : A. Miloudi – Thérésin, Doutres, Calégari, Jimenez – (o) Marginet,  (m) Merbah – Nietche Corones, Jordan Boudebza, Sebea – M. Scimone, Torrès – K. Madani.

Sont entrés en jeu J.-P. De Oliveira, Bernard, O. Djalout, Lardot.

TOULOUSE : Lima – Ramirez, Fourquet, Jussaune, Fargue –  (o) Thérond, (m) Pallarès – Bertolas, Bouzinac, Sangaré – Bianchini, L. Hulme – Mircovitch.

Sont entrés : Bouscayrol, Rachid, Raimondo, Cousin.

Les Broncos toulousains ont renversé la situation dans les vingt dernières minutes