Mael Abdoun a signé un doublé.

ILLE-SUR-TÊT – LESCURE 44-20

Mi-temps 22-4

Arbitre Jean-Louis Daniel

Ille : 8 essais Baylet, Gatounes, Jampy, Abdoun (2), H. Cordoba, Benet (2), 6 T Jampy.

Lescure : 4 essais Vigroux (2), Sedda, Chaubard, 3 T Sedda.

ILLE : Aurélien Fardeau – Anthony Baylet, Kevin Benet, Matthieu Martinez, Laurent Jubal – (o) Hugo Cordoba, (m) Aurélien Valès – François Prévot, Marc Chappelle, Maixent Gatounes – Thomas Junoy, Dylan Arasa – Lucas Jampy.

Sont entrés en jeu Rémi Funda, Alexandre Cabezas, Yahzid Bekheira, Maël Abdoun.

LESCURE : Gaëtan Delbarre – Maxime Raffanel, Nolwenn Vigroux, Luis Raoux, Tristan Laurent – (o) Colin Sedda, (m) Maxime Valentin – Clément Ferraz, Adrien Farenc, Loïc Tollot – Lucas Chaubard, Alexandre Boudou – Lorenzo Janel.

Sont entrés Benjamin Alverhne, Christian Raoux.

Ille, ses grands gabarits ( Jampy, Funda, Chappelle, Prévot…), sa technique collective, ses individualités, ont eu raison sans problème d’un adversaire volontaire mais limité, qui aura eu le mérite de ne pas céder exagérément de terrain, sauf en début de rencontre, là où s’est faite la décision.

Car les joueurs de Mathieu Calmon, managés par la “légende” du cru, Pascal Jampy, ont vite appuyé sur le champignon, récompensés par des essais de Baylet (préparé par Cordoba), Gatounes (sur la chaîne suivant le superbe mouvement orchestré par Jampy, Cordoba, Fardeau), Jampy en force.

Résultat : 16-0 au bout d’un quart d’heure de jeu entrecoupé de quelques ballons perdus en cours de route. Et comme les locaux avaient toujours faim, surfant sur leur récent succès en finale de la Coupe Tarbouriech, l’ancien Dragon U19, Benet, s’offrait une percée monumentale, direction Cordoba, lequel expédiait Abdoun en dame.

En face, on se réveillait, mais ni Boudou, ni Delbarre, ni Thollot, pourtant proches du bonheur, ne franchissaient un rempart défensif il est vrai savamment érigé.

Seul Vigroux, au moment de rentrer aux vestiaires, trouvait la faille, au bout d’une action engendrée par Sedda et Farenc.

Peu après la reprise, Ille reprenait sa marche en avant, Cordoba préparant la feinte de passe victorieuse d’Abdoun.

Les Tarnais, de temps à autre, rivalisaient, mais Vigroux échouait d’un rien, comme Raoux au relais de Sedda et Vigroux.

Lequel signait néanmoins un doublé, sur passe au pied (28-8, 49è).

Martinez, le plus prompt au rebond, servait Cordoba pour un nouvel essai catalan, un autre rebond favorable faisait le miel de Benet, et comme Lescure n’entendait pas se coucher aussi facilement, Sedda marquait au ras du tenu, comme plus tard Chaubard, sur service de Valentin.

Benet et son sac de crochets mettait un terme à un duel de bonne facture, en dépit d’un déchet assez important, Lescure ayant mis un point d’honneur à jouer crânement jusqu’au bout.