C’est le premier match, et c’est déjà le plus important. Celui qui conditionnera la suite. Qui dira si les Bleus sont sur la bonne voie de la qualification pour la Coupe du monde 2021. Un match contre un rival gallois qu’à quelques exceptions près (Jason Baitieri, Tony Gigot, Théo Fages, Benjamin Jullien, Stan Robin), les tricolores découvriront.

Et les cinq rescapés (plus William Barthau, suppléant demain) en question de la dernière confrontation ente les deux pays, se souviennent de la défaite (14-6) concédée le 30 octobre 2015 à Cardiff.

Tout comme deux d’entre eux, Fages, auteur d’un essai ce jour-là, et Baitieri, ont heureusement également en mémoire la dernière victoire française sur les Diables Rouges : 42-22, à Albi un an plus tôt, presque jour pour jour.

C’est dire si rien n’est jamais acquis à l’avance face à ces Gallois bardés à la fois de joueurs chevronnés (Elliott Kear, Rhys Williams, Dan Fleming, Rhodri Lloyd…) et de talents naissants, pour la plupart tous rompus aux rudes joutes du Championship, et unis par l’amour du maillot.

Aussi les Bleus feraient-ils bien de prendre garde à ne pas toiser un adversaire pareil, sous prétexte qu’ils évolueront dans un stade Domec acquis à leur cause. Car, après tout, un autre souvenir, celui d’Albi à l’automne 2010 (revers 10-11), avec Tony Gigot à l’ouverture et Jason Baitieri en troisième ligne, est particulièrement cuisant.

Aurélien Cologni n’a d’ailleurs pas eu besoin de long discours de motivation pour faire toucher du doigt à ses joueurs l’importance capitale du rendez-vous de samedi.

Fages s’est ouvert le front

Pour lequel, heureusement, tous les Bleus sont prêts. Y compris Théo Fages, qui traînait pourtant encore un peu la jambe, après l’entorse à la cheville contractée mardi à l’entraînement, et qui s’est entaillé le front lors de la séance de ce vendredi matin, Jason Baitieri et Paul Marcon, état grippal derrière eux.
Jeudi, après une heure de muscu axée sur la puissance du haut du corps, 40 minutes de terrain consacrées au jeu au pied dans l’en but adverse, à la réception des ballons aériens, et pour les avants au placement autour du ruck, le groupe avait plus que jamais la tête au match. A l’image de Stan Robin, qui dit s’être “senti physiquement bien, à Leigh contre l’Angleterre”, à trois postes inhabituels pour lui.

“Je n’avais plus joué arrière depuis longtemps, jamais encore au centre, et très rarement à l’aile”, observait le demi toulousain.

“Cela m’a permis d’emmagasiner un expérience supplémentaire, mais je suis heureux de retrouver mon emploi de prédilection, samedi”.

Curran, première

Où il sera sur le banc pour suppléer, le cas échéant, Lucas Albert et Théo Fages, sa polyvalence constituant, on l’a vu, un précieux atout dans la manche du sélectionneur, ravi du “super état d’esprit” qui anime sa troupe, laquelle est au repos, à Port-Barcarès, jusqu’au départ pour Domec, samedi.

“Cette équipe me plait, car elle allie qualité, liberté, puissance, vitesse et sérieux”, assure Aurélien Cologni, qui lancera Rhys Curran pour la première fois dans le grand bain, placera Mickaël Goudemand à son poste préféré, celui de troisième ligne, et comptera entre autres sur le tandem droitier Morgan Escaré – Hakim Miloudi, pour déstabiliser une défense adverse qui, on le sait, ne s’en laissera pas conter.

Allez, feu !

FRANCE :

1 Tony Gigot

2 Morgan Escaré

3 Hakim Miloudi

4 Bastien Ader

5 Paul Marcon

6 Lucas Albert

7 Théo Fages

8 Romain Navarrete

9 Alrix Da Costa

10 Jason Baitieri

11 Benjamin Jullien

12 Rhys Curran

13 Mickaël Goudemand

Remplaçants :

Stan Robin

Lambert Belmas

Thibaud Margalet

Basien Escamilla

Suppléants :

William Barthau

Valentin Yesa

GALLES :

1 Elliot Kear (London Broncos) 30 ans, né à Cardiff

2 Rhys Williams (London Broncos) 29 ans, né à Wrexham

3 Ben Morris (St Helens) 21 ans, né à Liverpool (Angl)

4 Chester Butler (Halifax) 23 ans, né à Halifax (Angl)

5 Dalton Grant (Bradford) 28 ans, né à Newport

6 Josh Ralph (Easts Tigers, Australie) 21 ans, né à Southport (Australie)

7 Courtney Davies (ex Gloucestershire) 24 ans, né à Port Talbot

8 Gavin Bennion (Salford) 24 ans, pilier, né à Warrington (Angl)

9 Steve Parry (West Wales Raiders) 29 ans, talonneur, né à Merthyr Tydfils

10 Ben Evans (London Broncos) 27 ans, né à Bridgend

11 Rhodri Lloyd (Swinton) 25 ans, né à Caerphilly

12 Dan Fleming (Toronto) 26 ans, né à Halifax (Angl)

13 Sion Jones (Halifax) 21 ans, né à Barry

Remplaçants :

Morgan Evans (West Wales Raiders) 30 ans, pilier, né à Caerphilly

Curtis Davies (Halifax) 21 ans, pilier/troisième ligne, né à Swansea

Chris Vitalini (Coventry) 31 ans, deuxième ligne, né à Newport

Connor Davies (Halifax) 21 ans, demi/ralonneur, né à Swansea

Suppléants :

James Olds (West Brisbane Panthers) 27 ans, ailier, né à Bridgend

Elliot Jenkins (Rochdale) 19 ans, demi, né à Widnes

Non utilisés :

Jake Emmitt (Toronto) 30 ans, troisième ligne, né en Angleterre

Lloyd White (Widnes) 30 ans, talonneur, né à Cardiff

Rhys Gant (Coventry) 22 ans, arrière, né à Caerphilly

James Mason (Coventry) 23 ans, troisième ligne, né à Cardiff

Liam Rice-Wilson (Coventry) 22 ans, demi, né à Maidstone (Angl)

Forfait :

Gil Dudson (Widnes) 30 ans, né à Cardiff