Accueil » Actualité Elite » Elite 2 » Albi : ambition sans précipitation

Albi : ambition sans précipitation

COLLADANSELM 

David Collado et Eric Anselme aux commandes

Sans pour autant négliger le secteur sportif, Albi Rugby League s’est donné pour priorité, cette saison, de privilégier le renforcement des structures et la formation des jeunes. Un pari sur le moyen terme que justifie l’ancien troisième ligne ou centre tricolore Eric Anselme, qui forme avec un autre ex international, David Collado, un nouveau duo d’entraîneurs ayant porté avec brio les couleurs du vieux club tarnais : “Le but est de rendre le club compétitif dans une fourchette de deux à quatre ans, sous la houlette d’un nouveau groupe de dirigeants, avec un fort accent mis sur les jeunes, l’école de rugby ayant été quelque peu délaissée, ces dernières années.”

Voilà qui a le mérite d’être clair, et en même temps de fournir de sérieuses garanties pour un futur retour en Elite par la grande porte, avec la formation comme première ambition.

Le chemin du professionnalisme

C’est ainsi qu’est mis en place cette saison un programme de formation et de développement destiné aux plus jeunes (de 6 ans aux minimes), sous la conduite de Jean-Louis Castel, intronisé co-directeur sportif aux côtés de son frère Eric, pour sa part responsable des catégories, minimes, cadets, juniors, et endossant parallèlement l’habit de conseiller pour l’équipe fanion.

Côté coulisses, un nouveau logo, un nouveau site internet particulièrement attractif, des maillots flambant neufs, l’arrivée d’un responsable du service commercial, Francis Laborie, démontrent à l’envi le chemin du professionnalisme sur lequel s’engage le club du président Christophe Nadalin et du directeur général Didier Lacourt.

Lequel n’en oublie cependant pas d’offrir à la formation Elite 2, avec le tandem Christophe Besset – Patrick Costes comme managers, un visage le plus performant possible, même si Eric Anselme, qui par ailleurs a joué de ses relations avec le monde de la NRL et de la Super League (il notamment a porté les maillots de Penrith Panthers et de Leeds Rhinos) pour concocter un programme technique de fond destiné à l’ensemble du club, ne se berce guère d’illusions : “Cette saison s’annonce très difficile, dix joueurs nous ayant quittés.”

Emulation entre stagiaires juniors

Pas question pour autant de jouer les utilités : “Nous repartons avec un groupe jeune et sain, fier de porter les couleurs d’un club qui utilisera en équipe une cinq juniors stagiaires dont les noms ne sont pas désignés à l’avance, histoire de faire jouer l’émulation tout au long de la saison, en fonction du degré de performance de chacun d’entre eux.”

Des juniors donc interchangeables, qui bénéficieront en équipe première de l’expérience de Fred Marty, ancien finaliste de la Coupe Lord Derby en compagnie d’Eric Anselme, de retour au bercail après un passage à Réalmont.

Parmi les autres recrues, on note la présence de Rémy Crespy (Villefranche d’Albi), 21 ans, “costaud physiquement, rapide, travailleur, humble”, Cyril Gatumel, “un centre ou deuxième ligne au gabarit intéressant, doté d’un bon jeu au pied, qui était capitaine à Réalmont”, de son ex-coéquipier Rémy Boutonnier, d’Anthony Soler (Sauveterre de Comminges), Mickaël Molina (Gratentour), et d’un Anglais pour l’heure à l’essai, Max Kenney-Herbert, 21 ans, 100 kg, 1,81 m, qui avait débuté à XIII avant de porter la tunique du Brisbane Club Rugby Union, en Australie.

La qualification comme objectif

Le recrutement n’est d’ailleurs pas terminé, preuve qu’il n’est pas question, ici, de regarder vers le bas du classement, et un autre joueur étranger (un maximum de deux est autorisé par la FFR XIII, en Elite 2) pourrait prochainement renforcer un groupe ayant fait bonne figure dimanche à Villeneuve-sur-Lot (malgré l’absence de Marion, Frézouls, Deburghraeve, Ader, Marty, Gatumel, Noual, Besset, Resseguier), lors d’un tournoi triangulaire amical avec les Léopards d’Aquitaine et le Toulouse Olympique, et s’apprêtant à disputer celui de Sauveterre de Comminges.

Histoire de voir monter en puissance les plus jeunes, comme Molina et Juarez, qui au stade Max-Rousié ont fait preuve de dynamisme et d’enthousiasme. Deux qualités sur lesquelles compte s’appuyer une équipe dont l’objectif est la qualification aux phases finales du championnat.

Partager cet article
Facebook
Twitter
LinkedIn
Email
WhatsApp

Laisser un commentaire