Accueil » A la une » Albi coupe les ailes du Moulin

Albi coupe les ailes du Moulin

LEZIGNAN – ALBI 18-30

Mi-temps 6 à 12.

Arbitre Cyril Vergnes.

Lézignan : 3 essais Stacul (12), Sarda (54), Tualima (79), 3 transformations M. Benausse.

Albi : 5 essais Tabu (7), Beasley (18), Anger (44), Molinier (64), Ni. Pedrero (67), 3 transformations et 2 pénalités (36, 75) Castany.

Cartons jaunes :

A Lézignan : Mencarini (28) ; à Albi : Beasley (28).

LÉZIGNAN : Sarda, Mirande, Gregorius, Stacul, Gouzy, (o) M. Benausse, (m) S. Grandjean – Tualima, Pélissier, Blanke – Amila, Costes – Ors.

Sont entrés en jeu Malfaz, Mencarini, Lelong, P.-L. Bourrel.

ALBI : Castany, Ni. Pedrero, Tailhades, Anger, Tabu, (o) Mataitonga, (m) Guinguet – Rodrigues, W. Ousty, Manuokafoa – Dupuy, Mailhe – Molinier.

Sont entrés Fontrouge, Mazars, Beasley, Gauci.

Bruno Castany, un des artisans de la victoire albigeoise.
Crédit LBC

Si Lézignan conserve sa troisième place grâce à Villeneuve sur Lot, vainqueur d’Avignon 31-20, il se doit demain de faire mieux, bien mieux, que ce qu’il a montré samedi au Moulin face à des Albigeois désormais en route, ou presque, pour les barrages d’accès aux demi-finales.

Des Tarnais alignant le junior Aubin Mailhe, 17 ans, mais mieux armés que leurs hôtes, qui faisaient débuter les joueurs de Ferrals Guillaume Lelong et Vincent Mirande, et alignaient les juniors Thomas Malfaz, Alexandre Costes et Dorian Gouzy.

En évitant l’épreuve de force, les visiteurs décontenançaient le FCL, Lasarusa Tabu débordant sur service d’Arthur Anger. La réplique était signée Cyril Stacul, mais Théo Guinguet adressait une passe au pied à Daniel Beasley, et à la pause Lézignan était à la remorque de son ardent rival.

Toujours aussi imaginatifs à l’image de Bruno Castany, judicieusement intercalé pour mieux solliciter Anger, les Tarnais prenaient davantage encore le large au score, d’autant plus qu’un offload de Stacul ne faisait pas l’affaire de Benjamin Sarda (50).

A l’inverse de l’échappée de Guinguet, profitant à Paul Molinier.

Et sans la charge victorieuse de Tualima Transvaal Tualima, à une minute du gong, Lézignan n’aurait même pas empoché le point de bonus…

C’est dire si de son côté, après un cinquième revers d’affilée, il y a bien des choses à revoir.

Partager cet article
Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on email
Email
Share on whatsapp
WhatsApp

Laisser un commentaire