Accueil » Equipes de France » XIII de France » Aurélien Cologni : “On attend beaucoup des Bleus”

Aurélien Cologni : “On attend beaucoup des Bleus”

LARROYER COLO LENS 

Une victoire des Bleus est attendue, ce samedi à Lens, et Aurélien Cologni a visiblement confiance dans ce groupe à la fois expérimenté et dynamique, qui se doit de trouver le juste milieu entre décontraction et concentration. L’entraîneur tricolore explique certains de ses choix et analyse la performance de six de ses protégés, dimanche dernier à Saint-Estève lors du duel haut de gamme ayant opposé la réserve des Dragons et Lézignan.

Aurélien, comment s’est passé l’entraînement, ce vendredi après-midi au stade Bollaert-Deleris ?

“La mise en place a duré trente-cinq minutes, essentiellement axée sur l’offensive. Les gars étaient relax, appliqués. On ne sent pas d’euphorie au sein du groupe, ils savent qu’ils doivent garder la tête froide, et sont conscients de l’enjeu important de ce match, qu’on attend beaucoup d’eux samedi.”

Comment expliquer le choix de Kevin Larroyer au centre ?

“C’est un choix qui a suscité le débat, car il manque de repères à ce poste. Mais Jean-Philippe Baile est blessé, et Mathias Pala est décalé sur une aile car nous estimons que Damien Cardace n’est pas à son plus haut niveau, actuellement. Kevin a de toute manière travaillé dans cet emploi aux entraînements, cette année avec les Dragons, et nous avons besoin de muscler les extérieurs, un domaine où nous avons rencontré quelques difficultés ces derniers temps. Nous avons donc pris le risque de le titulariser à ce poste, où sa rapidité et sa puissance d’exécution peuvent nous être utiles. Sachant aussi que de nos jours, un deuxième ligne doit pouvoir jouer au centre. Enfin, en juin à Wrexham, alors qu’il revenait pourtant de blessure, il a été performant.”

Tony Gigot talonneur, c’est plus surprenant encore…


“Il ne s’agit pas d’une sanction à l’encontre de Kane Bentley, mais nous avons besoin de plus de concurrence à ce poste, et je l’avais trouvé performant dans cet emploi avec les Dragons. Il possède une bonne technique, et est polyvalent, ce qui est intéressant pour ce match.”

Dimanche dernier à Saint-Estève, six joueurs qui affronteront les Gallois samedi étaient en lice. Comment avez-vous jugé leurs performances ?


“Dans ce match engagé, intense, entre Lézignan et Saint-Estève – XIII Catalan, tous se sont montrés entreprenants, se mettant au service de leurs équipes respectives, sans arrière-pensée concernant le match de demain, ce qui dénote un bel état d’esprit.”

Un mot pour chacun d’entre eux, concernant leur prestation à Saint-Estève ?


Mathieu Griffi a joué malgré une gène à la cuisse, mais je l’ai néanmoins trouvé constant dans l’effort, sans faire d’étincelles, mais sans faire non plus de fautes.”

Antoni Maria, auquel nous avions également pensé l’utiliser comme pilier, à Lens, a été guerrier. On sent qu’il a acquis de la maturité, ces derniers mois, et il est devenu un des fers de lance de son équipe. Il peut lui arriver de commettre des fautes, liées à sa générosité, et il doit chercher à contrôler son engagement.”

Mickaël Simon s’est montré percutant, c’est ce qu’on attend de sa part, même s’il manquait de compétition, dimanche. On souhaite simplement qu’il ne s’éteigne pas trop rapidement, car il est bouillant, comme Antoni Maria.”

William Bartheau a confirmé tout le bien que l’on pense de lui, comme talonneur puis comme demi de mêlée. A mes yeux, d’ailleurs, il a davantage le pofil d’un N.7. Il est en constante progression, et son entente avec Stan Robin a été de qualité.”

Kevin Larroyer a joué centre et a été performant, bien qu’en manque de sensations à ce poste, qu’il ne maîtrise évidemment pas encore très bien.”

Mathias Pala a convaincu. Il est toujours difficile à manoeuvrer, en défense comme en attaque. Il a bien négocié les espaces s’ouvrant devant lui, est habile à la réception des balles hautes, et possède d’excellents appuis.”

Partager cet article
Facebook
Twitter
LinkedIn
Email
WhatsApp

Laisser un commentaire