Accueil » A la une » Benoît Albert : “Le titre n’est pas une fin en soi”

Benoît Albert : “Le titre n’est pas une fin en soi”

Photo 1 : Crédit @astreizix

Benoît Albert, qui reviendra en détail, dans Planète XIII “Spécial Finales”, sur les dix-sept vainqueurs de Carcassonne, samedi à Albi, peut d’autant plus être satisfait du travail réalisé cette saison, que la finale du championnat de France s’est disputée sans Arthur Romano, Alrix Da Costa, Lucas Albert, joueurs encore très jeunes mais déjà aguerris, sans parler de l’absence de Jordan Flovie, artificier numéro de la réserve des Dragons.

Autant d’absences qui auront au moins eu le mérite de placer davantage encore sur le devant de la scène, les bébés champions Mathieu Cozza, Arthur Mourgue, Valentin Zafra, Robin Brochon, Sébastien Bled, Hugo Martin, Hugo Salabio.

Corentin Le Cam et Mathieu Laguerre ne figuraient pas sur la feuille de match, à Albi, mais ils peuvent être englobés dans les mêmes éloges, et pour tous cela ne fait que commencer, si l’on en croit le coach des “Baby Dracs”.

“Ce titre nous fait un plaisir énorme, mais ce n’est pas une fin en soi. Nous n’avons jamais perdu de vue que notre objectif reste avant tout la formation, histoire d’amener au plus haut niveau, d’ici deux à trois ans, des jeunes dont le potentiel est indéniable”, explique-t-il au lendemain de la finale.

“Quatre ou cinq U19 seront d’ailleurs incorporés à l’effectif Elite 1, la saison prochaine”, poursuit le coach d’une formation ayant su passer outre, en deuxième mi-temps, le carton jaune adressé à Arnaud Bartès (50è), un quart d’heure avant celui ayant puni le Carcassonnais Julien Agullo.

Une formation portée par ses cadres, auxquels une nouvelle fois les plus jeunes ont prêté main forte, tel Robin Brochon, “exceptionnel après la pause”, juge Benoît Albert, Arthur Mourgue, “un poison pour les Audois, lors de la même période”, Mathieu Cozza, “un des meilleurs en première mi-temps”, sans oublier Paul Séguier, à peine plus âgé que les juniors en question, et “décisif”.

“90% de l’effectif sera conservé, dès lors que nous travaillons sur le moyen terme”, conclut un technicien ravi de voir à quel point ses protégés ont progressé, cette année.

Partager cet article
Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on email
Email
Share on whatsapp
WhatsApp

Laisser un commentaire