Accueil » A la une » Bruno Castany (père) attend le derby avec beaucoup d’impatience

Bruno Castany (père) attend le derby avec beaucoup d’impatience

L’ancien meneur de jeu des Stéphanois, directeur du centre de formation des Dragons, attend lui aussi ce derby avec impatience. Confidences.

Quels sont les défauts et les qualités du fiston ?

C’est toujours difficile en tant que père de porter un regard critique sur son fils. Je dirai que Bruno est avant tout quelqu’un qui a toujours respecté le maillot qu’il a porté. Il ne triche jamais et c’est ce qui me rend fier de lui par dessus tout. Ensuite, je peux avancer sa bonne vision du jeu, son jeu au pied et sa polyvalence qui est un atout pour lui comme pour un entraîneur. Il est rigoureux, travailleur. Il faudrait peut-être qu’il progresse au niveau de la vitesse pour être plus complet.

Et dans la vie de tous les jours ?

(sourire). En prenant un peu de bouteille, il fait un peu moins de conneries avec ses copains… C’est un garçon discret qui n’aime pas faire de vagues. C’est une marque de fabrique dans la famille…

En tant qu’observateur avisé, que pensez-vous de cette équipe de Palau ?

Elle est capable de tout ! Il y a de bons joueurs qui ont évolué en Élite 1 et de bons jeunes qui montent en puissance à l’image de l’ailier Mike Parenti. Le problème majeur que rencontre le coach Oliver Elima, réside dans ce manque de discipline qui leur coûte cher très souvent. Ils pêchent aussi dans la finition, ce qui les a desservis contre Carcassonne, alors que c’était jouable, puis plus récemment à Saint-Gaudens. Ils peuvent s’en vouloir, mais clairement cette équipe est en net progrès.

Et comment jugez-vous celle de Saint-Estève XIII Catalan ?

C’est l’antichambre des Dragons Catalans et tous ces jeunes rêvent de jouer un jour en Super League. Ils sont donc très exigeants envers eux-mêmes, très motivés. De par leur jeune âge, ça joue forcément très vite et ils peuvent surprendre à tout moment leurs adversaires.

Qui remportera ce derby selon vous ?

La logique voudrait que ce soit Saint-Estève XIII Catalan. Ils jouent déjà à domicile, mais surtout, tous ces garçons s’entraînent quotidiennement comme des professionnels. Ils ont les dents longues et du talent à tous les niveaux. Ils sont donc mieux préparés que Palau qui ne s’entraîne que trois fois par semaine car tout le monde travaille. ll y a un gouffre au niveau de la préparation physique entre les deux équipes. Pour moi ce sera du 60/40 pour les jeunes « sang et or ». Mais attention à Palau, qui je le répète, est capable de tout !

Recueilli par A.B.

Partager cet article
Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on email
Email
Share on whatsapp
WhatsApp

Laisser un commentaire