Accueil » Actualité Elite » Elite 2 » Carpentras : la défaite n’exclut pas l’espoir

Carpentras : la défaite n’exclut pas l’espoir

CARPENTRAS 

Châtié 10-50 à Baho, le RC Carpentras n’a toujours pas décollé, en Elite 2, mais tout n’a pas été négatif, pour les Vauclusiens, qui à défaut de pouvoir rivaliser avec un des favoris du championnat, ont affiché une louable envie.

“On a manqué de rythme, et l’amalgame n’est toujours pas réalisé au sein du groupe, qui a été renouvelé à 50% durant l’inter saison”, notait le manager des Provençaux, Franck Romano, au soir d’une défaite à Baho guère surprenante, et pas forcément marquée du coin de l’amertume.

Un revers en effet presque prévu par le président Paul Spiteri, juste avant le coup d’envoi d’une rencontre rapidement pliée par les Catalans (18-0 à la 16è minute) : “La plupart des recrues sont arrivée tardivement, et notre préparation physique laisse encore à désirer.”

La condition physique, peut-être, mais surtout pas la bonne volonté, le RCC n’ayant jamais jeté la cognée, dans ce match qui une fois inscrits les trois premiers essais des Geckos, s’équilibra jusqu’à la mi-temps.

Pas question d’abdiquer

Dommage pour les visiteurs qu’ils se soient laissés surprendre d’abord par deux feintes de passe gagnantes, signées Franck Traversa et Alexandre Pagès, puis par le vif relais entre l’ex-Salséen Grebul et Nicolas Burghoffer, lequel en profita pour faire admirer sa pointe de vitesse.

D’autres, à la place des Carpentrassiens, auraient abdiqué. Or, non seulement ils s’appliquèrent en défense durant le quart d’heure suivant, et mieux ils trouvèrent à leur tour la faille, via un saisissant petit coup de pied d’Abdelilah Ben Mokhtar pour lui-même. 18-6, cela faisait déjà mieux dans le tableau, et quatre minutes plus tard (37è), le score se serait davantage encore resserré, sans un imperceptible en avant privant Nicolas Chaumard d’une conclusion engendrée par Najim Alyou, servant au ras son pilier.

La chance de réellement revenir dans la partie était passée, car jusque avant la pause Loïc Gimenez mystifiait brillamment la défense adverse.

La suite ne faisait qu’aggraver le cas des “Berlingots” de Jean-Marie Imbert, l’ancien demi de mêlée international revenu aux affaires après une longue éclipse d’entraîneur à XV : Burghoffer, malin (43è), Loïc Gimenez tel un TGV sur quatre-vingt mètres, Julien Laffite giclant au ras d’un tenu (50è), Burghoffer imitant son troisième ligne (60è), Brahimi, trop facilement (73è).

Un superbe relais de soixante mètres

Entre-temps, Carpentras avait prouvé son abnégation, jouant avec cran le peu de ballons concédés par les locaux, et à deux doigts de marquer un essai somptueux, Alyou, Ismaël Khattabi, Guillaume Guigue, ayant déroulé sur une bonne soixantaine de mètres, embellie gâchée par une passe incertaine en direction d’Abdem Halimi (57è).

Sur la fin, le RCC y était encore, avec une occasion envolée sous les crampons du duo Jimmy Jean – Mohamed Rahmouni, et surtout l’ultime essai de la rencontre, oeuvre de Chaumard avec le précieux concours de Rahmouni.

Preuve que la formation provençale (amputée en cours de route de Farid Lyes Khettab, auquel on a posé plusieurs points de suture sur le nez) jeune, donc tendre, mais n’ayant rien à envier à son rival du jours au plan des gabarits, et encore une fois pugnace à souhait, devrait bientôt effacer ce néfaste retard à l’allumage. Pas dans l’espoir, certes, de rivaliser avec les gros bras de la compétition, mais au moins de lutter pour la dernière place qualificative. Voire mieux, qui sait ? Car outre l’ardeur au combat, les intentions de jeu ne son pas négligeables, côté rouge et blanc.

LA FICHE TECHNIQUE

BAHO – CARPENTRAS 50-10

Mi-temps 22-6

Arbitre : Christophe Grandjean

Baho : 9 essais Traversa (10), Alexandre Pagès (12), Burghoffer (16, 43, 60), Loïc Gimenez (39, 47), Laffite (50), Brahimi (73), 7 transformations Loïc Gimenez.

Carpentras : 2 essais Ben Mokhtar (33), Chaumard (76), 1 transformation Havet (33).

BAHO : Nhari – Grebul, Mendez, Grégory Gimenez, Alexandre Pagès – (o) Burghoffer, (m) Loïc Gimenez – Cyril Martinez, Traversa, De Oliveira – Palomo, Athiel – Laffite.

Sont entrés : Cordoba, Brahimi, Kim Mohamed, Oliger.

CARPENTRAS : Sagnes – Ben Mokhtar, Guillaume Guigue, Melhout, Halimi – (o) Alyou, (m) Havet – Bouhy, Dallara, Lyes Khettab – Rahmouny, Ismaël Khattabi – Lionel Comtat.

Sont entrés : Chaumard, Roccaro, Bourhis, Jean.

Partager cet article
Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on email
Email
Share on whatsapp
WhatsApp

Laisser un commentaire