Accueil » A la une » Début de saison du Toulouse Olympique – Interview de Sylvain HOULES « Rester concentrés sur le prochain match contre Halifax »

Début de saison du Toulouse Olympique – Interview de Sylvain HOULES « Rester concentrés sur le prochain match contre Halifax »

Exempté de match ce week-end, le Toulouse Olympique XIII retrouvera le Championship le samedi 24 mars avec la réception de la solide formation d’Halifax pour un 1er choc cette saison au stade Ernest Argelès de Blagnac (18h). En attendant, Sylvain HOULES, l’entraineur Toulousain dresse un premier bilan du début de saison de son équipe.

Sylvain HOULES est satisfait du début de saison de son équipe © Anthony MONOD

Quel bilan dresses-tu de ce bloc de 6 premiers matchs ?

C’est positif. Nous sommes contents d’être là où nous en sommes aujourd’hui. Il reste bien sûr des points à travailler, mais nous avons su analyser nos faiblesses, travailler dessus et le résultat a été au rendez-vous. C’est ce qui m’a plu pendant ces 6 premières semaines. La réaction des garçons par rapport à nos lacunes a été intéressante, et notamment après la défaite à Featherstone, après laquelle nous avons tiré les leçons et bien réagi.

Content de pouvoir disposer d’un week-end de repos avant la période chargée de Pâques ?

Oui, c’est une grosse période qui arrive, mais s’il avait fallu jouer ce week-end, nous aurions joué. Et même si nous allons jouer 4 matchs en deux semaines, nous voulons rester concentrer sur le prochain : Halifax, le 24 mars à Blagnac. C’est notre job à nous, le staff, d’anticiper et de planifier nos séances d’entraînement et de récupération en fonction des dates des rencontres, pour que les garçons subissent le moins possible cet enchaînement de match.

Mais la première chose en tête, c’est Halifax, c’est notre façon d’aborder la compétition, nous ne voulons pas penser à autre chose. Nous avons déjà travaillé cette semaine sur des points que nous estimons importants par rapport au jeu d’Halifax, et nous allons continuer la semaine prochaine. Nous parlerons de la suite en temps voulu.

Quels sont les points positifs que tu retiens ?

Le principal, c’est notre état physique. Nous avons réalisé un boulot formidable pour amener les garçons à ce niveau. Athlétiquement, ils sont en forme et forts. Et même après 6 matchs, nous avons le groupe au complet, ce qui est une excellente chose. L’ensemble du staff médical fait du super boulot, tous les garçons sont frais et dispos.

Rugbystiquement, notre défense s’est vraiment améliorée par rapport à la saison dernière, nous sommes plus forts sur le contact, à l’impact et sur le travail au sol. C’est quelque chose qui était important et sur lequel nous avons mis l’accent pendant l’intersaison, et nous voyons le résultat aujourd’hui.

Offensivement, je suis content de nos combinaisons, de nos stratégies, les garçons répondent vite. Avec l’intégration de nouveaux joueurs, ce n’est pas forcément évident qu’ils arrivent à mettre en place un système que les autres pratiquent depuis plusieurs saisons mais nous y arrivons, et ça marche bien.

 

Qu’aimerais-tu améliorer ?

Il y a toujours des points sur lesquels travailler, mais c’est toujours continuer dans le détail, faire en sorte de ne pas manquer les opportunités qui se présentent. C’est quelque chose qui peut coûter cher, et particulièrement sur les gros matchs. Nous l’avons vu à Featherstone. Nous n’étions pas à notre meilleur niveau et nous avons manqué des occasions qui auraient pu changer la physionomie du match. Il ne faut pas les rater et savoir s’adapter et réagir en fonction de ce qui se passe en face de nous. Nous pouvons aussi améliorer encore notre vitesse de réflexion et d’exécution.

Un dernier mot sur le niveau du Championship 2018 ?

Je pense qu’il y a eu une évolution entre 2017 et 2018. Certaines équipes se sont bien renforcées. On voit de plus en plus de joueurs de Super League et de NRL qui viennent jouer en Championship, ce qui montre le niveau de cette compétition. Après, je pense que c’est un championnat à deux vitesses, avec des équipes plus faibles qui n’ont pas les moyens pour se battre pour les premières places. C’est le lot de tous les championnats je pense.

Partager cet article
Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on email
Email
Share on whatsapp
WhatsApp

Laisser un commentaire