Accueil » Actualité Internationale » Super League » Des Frenchies en RFL : 4e Round

Des Frenchies en RFL : 4e Round

Les semaines se suivent et ne se ressemblent pas pour notre contingent de tricolores engagés en RFL.

Côté Super League, Hull KR qui avait battu Wigan en 3e journée s’est incliné non sans démériter au Halliwell Jones Stadium alors que Wakefield a partiellement redressé la barre de l’humiliation passée à Widnes pour frôler l’exploit face au champion de la SL qu’est Saint-Helens.

Les Frenchies de la Championship ont en revanche vu leurs formations jouer le Round avec brio. Jean-Philippe Baile et Rémy Marginet ont pris part aux importantes victoires de leurs clubs respectifs. Bradford Bulls a littéralement laminé Hunslet (56-6) et garde la 2e place du général, deux rangs devant les Rovers de Featherstone victorieux à Halifax (12-24).

Les Broncos de la capitale anglaise ont également dû ravir William Barthau, toujours indisponible suite à sa rupture des croisés. Au Hive, London a battu Workington 34 à 16.

Mickaël Simon – Wakefield Wildcats

Une cruelle défaite à domicile que celle subie par Wakefield vendredi dernier face aux champions en titre de St-Helens. Un match qu’auraient pu gagner Mickaël et ses coéquipiers qui tenaient pourtant le score à la mi-temps (12-6) après une avalanche de blessures parmi les rangs de leurs visiteurs. En six minutes à peine, les hommes de Kieron Cunningham se retrouveront à moins trois joueurs et un seul remplaçant, une situation qui obligera Paul Wellens à fouler la pelouse du Belle Vue pour y inscrire son 199e essai en Super League. Mais les Wildcats n’auront pas su tirer profit de ces aléas et s’inclineront finalement 16 à 20, un revers sans conséquence au classement pour Wakefield et qui offre à Saint-Helens un carré de quatre succès en quatre journées.

Mickaël Simon n’aura pas été inutile à la belle prestation des Wakey face aux Champions de la Super League. À chacune de ses entrées, de significatives avancées offensives se sont produites et des points ont été marqués. L’air de rien, ce sont quelques 85 mètres que Simon aura parcourus balle en main.

Kévin Larroyer et John Boudebza – Hull Kingston Rovers

Les Robins se sont montrés impressionnants au Halliwell Jones Stadium, antre de féroces Wolves vexés après leur « Catalan Very Bad Trip ». Un bel état d’esprit cependant conclu par un échec (32-24) pour les courageux hommes de Chris Chester, un revers qui les enfonce encore dans les tréfonds du classement avec une seule victoire à mettre à leur crédit.

Une défaite qui sonne pourtant comme un succès tant les Rovers ont su faire montre d’obstination et de talent pour contrer la rage des canidés. Nos deux fiertés tricolores auront su convaincre elles-aussi sur le terrain de Warrington : John Boudebza a vu sa titularisation renouvelée par le coach Chester tandis que Kévin Larroyer, sur le banc des remplacements, offrira un essai à ses fans anglais et français pour son 100e match de Super League.

Dragons Catalans – Théo Fages et Salford Red Devils

Dragons Catalans : M.Escaré, M.Oldfield, B.Pomeroy, W.Tonga, V.Duport, T.Carney, S.Dureau, L.Anderson, I.Henderson, J.Lima, Z. Taia, E.Whitehead, G.Mounis © Remplacements : O.Elima, B.Garcia, J.Bousquet, J.Baitieri

Salford Red Devils : K.Locke, G.Johnson, J.Sa’u, C.Paterson, J.Griffin, R.Chase, T.Fages, S.Taylor, T.Lee, L.Tasi, H.Hansen, W.Hauraki, J.Walne Remplacements : A.Morley, D.Griffin, A.Walne, L.Hood

Score record¹ pour le choc attendu de tous au Stade Gilbert Brutus. Entre le retour de Théo Fages en Roussillon et la confrontation espérée de stars de classe mondiale, la fête promettait d’être belle en ce doux samedi après-midi. Seul grand absent du jour, le sympathique Président Marwan Koukash retenu en Angleterre pour affaires personnelles.

Ce sont 80 minutes d’un insoutenable suspens qu’ont livré Diables et Dragons devant un public pétrifié qu’il soit plutôt français du sud ou bien anglais du nord. Un temps réglementaire presque parfaitement partagé en quart-temps égaux durant lesquels chacune des escouades alternera le meilleur comme le pire.

En guise de pire pour les locaux, une défense restée aux vestiaires durant les vingt premières minutes après le coup d’envoi. Résultat direct et navrant pour les Dragons, une rafale de pénalités et un déficit de 22 points (4 essais) avant que le chrono n’atteigne la 19e.

Faisant office de meilleur pour le seul premier acte, une remontée sans partage des garçons de Laurent Frayssinous. Sur de belles impulsions de la charnière, Zeb Taia, Vincent Duport et Ben Pomeroy réduiront l’écart de belle manière avec la botte jusqu’ici infaillible de Scott Dureau (18-22).

La France du XIII sera à nouveau mise en valeur dès la reprise des débats pour la seconde période, sur un exploit personnel de Théo Fages qui aura fait bénéfice d’erreurs offensives de la part de Dragons beaucoup trop rassurés après une fin de première mi-temps menée tambour battant.

S’ensuivront de longues minutes d’incertitude la plus opaque et durant lesquelles Devils et Dracs se rendront coup pour coup. Pomeroy encore, puis la combinaison Locke/Chase qui fera des merveilles, Oldfield enfin, jusqu’à la 65e minute où Dureau offrira le score de parité au public du Stade Brutus (32-32).

Les Catalans cracheront enfin le feu pour libérer, temporairement cependant, ses aficionados. En deux minutes, Elliott « Têteblanche » et Ian « Hendo » vomiront les flammes sur les visiteurs venus de l’enfer. Une Forty/20 du Biscuit Scotty ajoutera une subtile effluve de caramel Avenue de l’Aérodrome.

Une liesse qui ne durera que quelques grosses secondes puisque Cory Paterson marquera dès le coup de renvoi et que la conversion de Josh Griffin placera Salford à 2 points de son adversaire.

Une pénalité concédée par Morgan Escaré à deux minutes du terme de la rencontre permettra à Griffin de placer les siens à égalité sur le tableau d’affichage, pour un résultat inodore et sans saveur. Si chacun veut se rassurer de n’avoir connu l’échec, tous savent que la victoire s’est jouée à trop peu pour la laisser échapper.

Théo Fages est désormais une incontestable valeur sûre des Salford Red Devils. Auteur d’un essai devant le public catalan qui l’adore, le demi international a plus d’une fois fait de l’ombre aux grands noms qui composent ce squad infernal.

Chez les Dragons on imagine les questions qui se posent en ce début de semaine au sujet des manquements défensifs mais également sur l’avenir immédiat de Todd Carney, sévèrement touché à une côte.

Certes les absences de Rémi Casty, Thomas Bosc et Éloi Pelissier impactent sur l’état du groupe mais on saluera les défenses parfaites qu’ont pour leur part produites Greg Mounis et Jason Baitieri (0 placage manqué), les mètres gagnés par Benjamin Garcia, la bonne tenue des visiteurs assurée par Olivier Elima et la surprise permanente générée par Vincent Duport.

Morgan Escaré n’échappe désormais que difficilement à son statut d’homme à surveiller, ce en dépit des arrivées de Todd Carney et Scott Dureau. La pénalité dont il a écopé en toute fin de match est depuis lors soumise à controverse et n’a assurément pas fini de faire parler d’elle.

Après cette 4e journée, Salford Red Devils occupe la 8e place du classement général tandis que les Dragons Catalans descendent à la 4e.

¹ 40-40 est le plus grand nombre de points marqués pour un match nul en 20 ans de Super League. Le dernier record en date avait été établi en 2012 lors d’un Hull KR / St-Helens, 36-36 à Craven Park.

Fiche Technique

Dragons Catalans 40 (18)

Essais (7) : Z.Taia (22′) V.Duport (30′) B.Pomeroy (34′, 49′) M.Oldfield (63′) E.Whitehead (71′) I.Henderson (73′)

Goals : S.Dureau (22′, 30′, 34′, 49′, 63′) 5/7

Pénalité : S.Dureau (65′) 1/1

Salford Red Devils 40 (22)

Essais (8) : J.Sa’u (3′) J.Griffin (8′) C.Paterson (13′, 74′) T.Lee (18′) T.Fages (42′) R.Chase (53′)

Goals : J.Griffin (8′, 13′, 18′, 53′, 74′) 5/8

Pénalité : J.Griffin (78′) 1/1

Téhora Dutenu

Partager cet article
Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on email
Email
Share on whatsapp
WhatsApp

Laisser un commentaire