Accueil » Actualité Elite » Elite 2 » Didier Meynard : “Si tu ne veux pas finir champion, ce n’est pas la peine de se présenter sur le terrain”

Didier Meynard : “Si tu ne veux pas finir champion, ce n’est pas la peine de se présenter sur le terrain”

Après deux saisons où le championnat était à l’arrêt pour cause de pandémie Covid, l’Elite 2 connaîtra dans deux semaines son champion. Mais place d’abord ce week-end aux demi-finales. Didier Meynard entraîneur des Geckos de Baho, répond à nos questions à quelques jours de la réception du VARL.

Vous avez repris l’équipe à la mi-saison, comment avez-vous réussi à emmener l’équipe en demi-finale ?

Didier Meynard : La grosse difficulté est que j’ai repris l’équipe au mois de décembre à la septième place. Je pense que mes idées personnelles, ma vision du rugby et ma gestion du vestiaire ont fait la différence pour remonter la pente et terminer à la seconde place. 

Comment vous êtes-vous préparé ces deux dernières semaines pour cette demi-finale ?

DM : Ca fait quatre semaines qu’on n’a pas joué, c’est long. Pour changer d’air on a d’abord varié les entraînements et en les rendant plus ludiques ou en allant par moment en salle de musculation. J’ai fait aussi intervenir Greg Mounis afin de travailler la défense et d’avoir un point de vue extérieur sur cet aspect là du jeu. Puis on a aussi organisé de nombreuses activités (plages) pour renforcer les liens dans le groupe. 

Vous allez affronter Villegailhenc, comment voyez-vous la rencontre à venir ?

DM : C’est une grosse équipe, comme toute les années avec beaucoup d’étrangers. Ils sont dangereux à tous les niveaux, devant comme derrière ça va vite et c’est puissant. Donc pour cette confrontation, je m’attend à un match très engagé mais nous aussi on a du répondant. De nombreux joueurs ont le niveau et l’expérience de l’Elite 1, on est prêts pour ce duel. 

Quand on est en demi-finale, j’imagine que maintenant le titre c’est l’objectif ?

DM : Bien sûr, je pense que sinon ce n’est pas la peine de se présenter sur le terrain. Peut-être qu’en dehors d’Ille, pour les trois autres équipes, finir champion c’était notre objectif depuis le début.”

 

 

Partager cet article
Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on email
Email
Share on whatsapp
WhatsApp

Laisser un commentaire