Accueil » A la une » Dominique Berre : “Jean-Christophe Borlin était notre bélier”

Dominique Berre : “Jean-Christophe Borlin était notre bélier”

Et si les Ours s’étaient appelés les Béliers ? Sans doute cela aurait-il fait plaisir au nouveau président du club, Dominique Berre, qui considérait une des figures illustres de Saint-Gaudens, Jean-Christophe Borlin, comme cette bête à cornes.

“Il était particulièrement volontaire, avançait sans trop calculer, en quelque sorte il était notre bélier”. Un pilier bélier, donc, qui faisait partie des joueurs préférés de cet ancien directeur de banque de 68 ans, successeur cette saison de Gilles Dumas, retourné à sa demande au bord du terrain.

Ancien joueur de football, comme tout bon breton qui se respecte, Dominique Berre a découvert le rugby à XIII en 1993, au gré d’une affectation dans une agence toulousaine. Passé ensuite par Villeneuve sur Lot, où l’on sait que ce sport représente, il est arrivé en 2003 à Saint-Gaudens, pour ne plus en repartir. Et profiter de sa retraite professionnelle pour occuper, jusqu’il y a peu, la fonction de trésorier.

Et si, en suivant, il a accédé à la présidence, “c’est parce que l’entraîneur de la saison passée, Russell Bussian, n’avait pas les diplômes requis, et aussi pour des raisons d’économie”, explique celui qui tenait l’ancien joueur australien de St Go pour “quelqu’un de réfléchi, qui ballon en mains savait prendre du recul avant d’entreprendre une action”.

(Extrait du magazine numérique NEWS FFRXIII de janvier 2018, pour lire gratuitement l’article complet cliquez ici)

Partager cet article
Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on email
Email
Share on whatsapp
WhatsApp

Laisser un commentaire