Accueil » Actualité Internationale » Super League » Dragons Catalans: Quitter la file indienne

Dragons Catalans: Quitter la file indienne

Dragons : quitter la file indienne
“Où est le soutien ?”, s’interrogeait Aurélien Cologni, forcément inquiet, à la mi-temps du match, samedi soir.
Le soutien ? Dans les tribunes, et nulle part ailleurs. Des tribunes parées de drapeaux sang et or, autant pour saluer le départ à la retraite forcée de l’immense Thomas Bosc, que pour donner du coeur à l’ouvrage à dix-sept Dragons sans flamme, cette saison. Ou plutôt sans jeu.
Car l’autre soutien, celui sans lequel il est vain d’espérer gagner un match, était une fois encore resté au vestiaire.
Et qu’on ne vienne pas nous expliquer que c’est par la vaillance que les Catalans feront tomber les Centurions, samedi prochain au Leigh Sports Village.
Parce que la vaillance, c’est bien une chose sur laquelle les joueurs se sont appuyés, samedi, accompagnés de dix mille voix électrisées par l’enjeu colossal de la rencontre.
Cela n’a pas suffit parce que au rugby, comme dans tout autre sport collectif, sans passes, point de salut.
“Nous aurions dû produire autre chose, mais on ne joue pas suffisamment au ballon”, soulignait après coup Vincent Duport, privé de munitions depuis que Steve McNamara l’a exilé sur une aile.
Triste constat, assorti d’un péché d’orgueil en décidant de ne pas tenter, dix mètres face aux perches, à une minute de la fin, la pénalité qui aurait contraint Leigh à venir jouer sa peau à Brutus, plutôt que l’inverse.
Car samedi, que personne ne se leurre, c’est l’enfer qui attend les Dragons.
Avec, en face, un pack plus performant que celui de Widnes, et globalement une équipe pas habituée à jouer petit bras, même si on devine que la pression sera terrible sur la tête d’Anto, Eloi et leurs amis.
Et si les Dragons persistent dans leur méthode de jeu à la file indienne, c’est contre le Toulouse Olympique qu’ils joueront la saison prochaine.
Ce serait alors la seule bonne chose à retenir de la pire saison du club catalan, en douze années de Super League.

La fiche technique

Dragons – Widnes 10-12

Mi-temps 4-4
Arbitre Phil Bentham
10 245 spectateurs

Catalans : 1 essai Bousquet (72), 1 T et 2 pénalités (10, 34) Walsh.

Vikings : 2 essais Corey Thompson (53), Marsh (64), 2 pénalités Gilmore (27, 30).

Carton jaune à Widnes : Houston (39).

Dragons : Tierney, Duport, Inu, Wiliame, Thornley, (o) Walsh, (m) Myler, Moa (Margalet 31, Garcia 46), Aiton (Albert 65), Bousquet (Baitieri 25, Moa 52), Anderson, Horo, Garcia (Bousquet 35, Navarrete 50, Bousquet 60).

Widnes : Craven, Corey Thompson, Runciman, Marsh, Ince, (o) Mellor, (m) Gilmore, Dudson, Heremaia, Buchanan, Whitley, Houston, Burke.

 

Partager cet article
Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on email
Email
Share on whatsapp
WhatsApp

Comments (2)

  • levy

    je partage l’analyse

    24/09/2017 à 11:51
  • jean michel

    Plus de fond de jeu on se cale au ras du tenue et on attend que les dragons nous rentre dans la geulle 10 minute de seance video et ont a deviner comment ils vont jouer gooo dragrons catalan

    26/09/2017 à 14:06

Laisser un commentaire