Accueil » A la une » ELITE 1 : Ils vont faire le ménage !

ELITE 1 : Ils vont faire le ménage !

Au sein d’une équipe, il y a les demis qui orientent le jeu, les trois-quarts souvent chargés de la finition, et bien sûr les avants, fréquemment confinés aux tâches obscures, mais indispensables à la bonne marche de l’ensemble.

A 48 heures du coup d’envoi d’une saison s’annonçant autant riche en percussions qu’en débordements sur les extérieurs, nous avons retenu dix de ces déménageurs amateurs de “tampons”, mais également capables de prouesses techniques, étant entendu qu’en rugby à XIII les joueurs du pack sont aussi des joueurs de ballon.

VLADIKA NIKOLIC (Villeneuve-sur-Lot)

Le Serbe, dur au mal par excellence, n’est pas du genre à reculer. Julien Rinaldi peut compter sur sa constance dans l’effort, son courage également.

TRISTAN DUPUY (Albi)

En janvier, il rentrera de son deuxième séjour en Australie avec un potentiel encore renforcé. A l’aise également au centre, ce beau gabarit est un deuxième ligne costaud, et tranchant à souhait.

Jamal Fakir
Crédit FC Lézignan

JAMAL FAKIR (Lézignan)

On ne présente plus “Jaja”, qui voici deux saisons en arrière était encore l’un des meilleurs à son poste, sinon le meilleur. Il remet cela à 34 ans, après une parenthèse comme entraîneur, et on ne doute pas un instant de sa capacité à relever ce nouveau défi, car visiblement l’armoire à glace n’est pas esquintée.

VALENTIN YESA (Limoux)

Devenu en peu de temps un des joyaux du pack tricolore, il a pour lui la jeunesse, la soif d’apprendre, les muscles, et un mental qui se renforcera encore avec le temps. Peu de piliers, en France, gagnent autant de mètres que lui.

THIBAUT MARGALET (Saint-Estève XIII Catalan)

Un ex pro devenu cet été maraîcher, mais toujours avide de sensations fortes sur un terrain, et qui lâchera d’autant moins le manche qu’il a en tête la Coupe du monde 2021. Chez lui, puissance et technique font bon ménage.

JOSH COYLE (Saint-Gaudens)

Toujours là et bien là, ce pilier australien fidèle aux Commingeois depuis dix ans n’a pas son pareil pour prendre tous les ballons se présentant à lui, y compris les plus “pourris”. Et comme des tâches obscures vient parfois la lumière…

Romain Pourret
Crédit Justine Rey

ROMAIN POURRET (Avignon)

Un deuxième ligne de combat, pièce maîtresse du pack vauclusien en raison de sa propension à ne jamais rien lâcher. Constamment en vue la saison dernière.

BASTIEN CANET (Carcassonne)

Son passage en Championship l’a fait grandir. La preuve en a été donnée lors de ses prestations avec le XIII de France, cet automne. Un bon coup pour Carcassonne, qui retrouve un ancien de la maison, dur au mal comme personne, et aussi à l’aise comme pilier qu’en deuxième ligne.

Maxime Scimone Crédit Neko Grouch

MAXIME SCIMONE (Palau)

Féroce dans le combat, il reste le métronome du pack des Broncos. Forcément craint par les défenseurs adverses.

AARON WOOD (Toulouse Broncos)

Capable de pilonner comme de passer, ce joueur d’une inestimable expérience est aussi l’assistant de Julien Gérin, dans le staff. Le guide parfait pour la jeune classe toulousaine.

Partager cet article
Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on email
Email
Share on whatsapp
WhatsApp

Laisser un commentaire