Accueil » A la une » ELITE 2 Villegailhenc-Aragon : la saison du doublé

ELITE 2 Villegailhenc-Aragon : la saison du doublé

VARL – LESCURE 23-16

Mi-temps : 8-4.

Arbitres Fabien Nicaud et Jordi Crespo.

Villegailhenc-Aragon XIII Cabardès : 5 essais Pau (13), Renu (30), Marot (47, 68), Anthony Doutre (54), 1 transformation (68) et 1drop (79) Limongi.

Lescure-Arthès : 3 essais Kevin Martinez (4, 73), Jacquet (43), 1 transformation (43) et 1 pénalité (50) Cancé.

Carton jaune à Villegailhenc : Guillaume Reffle (2).

Villegailhenc-Aragon : Doutre, K. Tisseyre, Makisi, Pau, Renu, (o) Marot, (m) Limongi – Loïc Banquet, Nicol, Delarosa – V. Anderson, Patelisio Pelo – Guillaume Reffle.

Sont entrés en jeu Percheron, V. Monclus, Tiquet, Delgado.

Lescure-Arthès : Fabien Rigal, P. Ricard, Fédou, Kevin Martinez, Gaëtan Fabre, (o) Cancé, (m) Vigroux – Portal, Ch. Denis, A. Ricard – Héral, Benoît Rigal – Jacquet.

Sont entrés : Martyn Smith, Salacroup, Loubière, Vernier.

Si le VARL a assumé, même dans la difficulté, son statut de favori, Lescure a de son côté joué pleinement son rôle d’outsider. Ce qui a débouché au Barcarès sur une finale de championnat un tantinet fermée, quoique marquée par quelques coups d’éclat, les Audois devant leur salut à leur réalisme à l’intérieur des vingt mètres adverses, et les Tarnais leur infortune à leur incapacité à concrétiser leurs temps forts.

Sauf quand une passe au pied de Daniel Fédou trouvait preneur en la personne de Kevin Martinez, en début de rencontre, quand ils confisquaient le ballon. Mais, déjà, une occase s’envolait sur une passe sautée de Valentin Marot à Tisseyre, alors qu’à l’inverse le VARL jouait une pénalité à la main, pour deux tenus plus loin voir Tyron Pau faire étalage de sa puissance.

Non seulement les Audois avaient égalisé, mais, mieux, ils résistaient au pressing de leurs rivaux, et prenaient les devants peu avant la pause, Vinnie Anderson, lucide, adressant une longue passe exploitée par Ludovic Renu.

Lescure, toujours aussi opiniâtre, créait du danger à la reprise : Salacroup était stoppé sur l’en but du VARL, et dès le tenu suivant un petit coup de pied rasant de Damien Jacquet était contré, puis repris par l’intéressé.

Et de trois pour Marot !

Les “Jaunes” avaient alors deux longueurs d’avance, et étaient à deux doigts d’enfoncer le clou, quand Saia Makisi alertait Anderson, lequel croisait avec Valentin Marot, l’homme aux trois finales d’Elite 2 victorieuses et consécutives (La Réole en 2016, Villefranche-Aveyron en 2017, Villegailhenc cette saison).

12-10 en faveur des Audois, qui ensuite ne lâcheraient plus l’affaire. Car Makisi libérait vers Anthony Doutre pour le troisième essai des siens. Puis Marot se transformait en talonneur au ras du tenu.

Certes, une passe en cloche souriait, en face, à Martinez, mais Lescure, qui avait davantage tenté que le VARL, manquait d’un soupçcon d’imagination pour faire basculer le match.

Ce qui n’ôte pas une once de mérite à ces Tarnais accrocheurs en diable, alors que le VARL avait le droit de tremper le bouclier de champion dans la Coupe Aillères conquise plus tôt dans la saison. Et son capitaine, Quentin Nicol, sera récompensé le 9 juin lors de la soirée des XIII d’Or, du titre de joueur de l’année.

Partager cet article
Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on email
Email
Share on whatsapp
WhatsApp

Laisser un commentaire